Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les vérités cachées de la Guerre d'Algérie
Jean Sévillia  (Editions Fayard)  octobre 2018

Ce que j’aime dans les livres de Jean Sévillia, au-delà de leur contenu, c’est qu’ils ont à chaque fois la propension à ouvrir le débat et à faire réfléchir. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Jean Sévillia est un journaliste, essayiste et historien particulièrement érudit, auteur de nombreux ouvrages superbement écrits et particulièrement intéressants comme Le terrorisme intellectuel, Historiquement correct et Historiquement incorrect.

Avec son nouvel ouvrage, qui vient de sortir chez Fayard, Jean Sévillia se lance dans un sujet compliqué, sujet à de nombreuses controverses, la Guerre d’Algérie. Une question se pose à ses yeux. Plus d’un demi-siècle après l’indépendance de l’Algérie, est-il possible de raconter sans manichéisme et sans œillères la guerre au terme de laquelle un territoire ayant vécu cent trente ans sous le drapeau français est devenu un Etat souverain ?

Pour l’auteur, la conquête et la colonisation au 19ème siècle, le statut des différentes communautés au 20ème siècle, le terrible conflit qui ensanglanta l’Algérie et parfois la métropole de 1954 à 1962, tout est matière, aujourd’hui, aux idées toutes faites et aux jugements réducteurs. Jean Sévillia fait donc le choix d’affronter cette histoire telle qu’elle fut : celle d’une déchirure dramatique où aucun camp n’a eu le monopole de l’innocence ou de la culpabilité, et où les Français et Algériens ont tous perdu quelque chose, même s’ils l’ignorent ou le nient.

Au début de son ouvrage, Jean Sévillia présente ce qu’il appelle l’historiquement correct à la manœuvre concernant la Guerre d’Algérie. Pour lui, l’histoire de ce conflit est déformée par des clichés, des préjugés et des a priori idéologiques. L’ensemble repose sur des anachronismes, une forme de réductionnisme, des mensonges par omission, du manichéisme, des indignations sélectives et de nombreuses occultations. Le but de son ouvrage est alors de nous présenter une synthèse de cette guerre qui échappe aux travers dénoncés précédemment.

Jean Sévillia nous déroule alors l’histoire de ce conflit de façon chronologique, débutant par le temps de la conquête au 19ème siècle, puis la mise en place des trois départements. Il nous raconte ensuite le développement du nationalisme algérien au début du 20ème siècle, les tensions qui l’accompagnent, la Toussaint Rouge puis la bataille d’Alger. Il revient aussi sur l’affaire Maurice Audin, dont on a entendu reparler récemment suite à la décision de notre président de reconnaître que la France avait procédé à sa torture et son assassinat. L’auteur évoque la quatrième république qui tombera pendant le conflit, l’action du Général de Gaulle, le FLN, l’OAS, les accords d’Evian et l’après accords d’Evian avec les pieds noirs, les harkis.

Vous l’avez donc compris, dans son nouvel ouvrage, l’auteur n’épargne personne et le titre de son ouvrage illustre parfaitement le contenu du livre. Il nous propose une superbe synthèse de cette histoire débarrassée de ses repentances et de ses bons sentiments.

Il revient avec brio sur les grands épisodes de cette guerre intestine, compare les chiffres existants sur ce conflit, démasque la propagande de tous bords et replace la cruauté de cette guerre dans le contexte de l’époque. Il nous dépeint un conflit complexe, non manichéen avec des salauds et des braves, situés dans les deux camps. Et en même temps, il souligne aussi les enjeux contemporains de ce conflit.

Alors voilà, une fois encore, j’ai pris plaisir à lire un nouvel ouvrage de Jean Sévillia. Les vérités cachées de la Guerre d’Algérie est donc un excellent ouvrage sur un conflit dont on n’a pas fini d’entendre parler.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Jean Sévillia
Le Facebook de Jean Sévillia


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=