Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Prodigy
No Tourists  (BMG Rights Management)  novembre 2018

Back to the 90’s avec ce septième album du trio anglais The Prodigy.

Pour les plus jeunes lecteurs, il sera rappelé que The Prodigy aux côtés de The Crystal Method ou de The Chemical Brothers a contribué dans les 90’s à l’essor d’un courant de musique électronique dénommé le big beat alliant à la fois techno, rock, hip-hop, acid house ou punk.

Ce trio emmené par son fondateur Liam Howlett aux machines accompagné de Keith Flint et Maxim Reality aux chants,  est un des derniers survivants de cette scène qui n’a véritablement pas réussi à franchir le cap des années 2000’s, à l’exception toutefois de The Chemical Brothers et encore. L’album précédent de The Prodify (The Day Is My Enemy en 2015) était une parfaite illustration de ce côté daté avec un son démodé et des titres mous sans la moindre hargne.

C’est donc avec scepticisme que l’écoute de ce nouvel album a débuté et ce, malgré de très bonnes critiques de la presse outre-Manche (dont une note maximale accordée par le NME ou un 4/5 par The Guardian).

Et là ! Surprise ! On se retrouve projeté 25 ans auparavant avec cette puissance et cette énergie punk qui ont fait la force de leur musique lors de leurs premiers albums. A l’écoute de certains titres aux rythmes effrénés, il est strictement impossible de ne pas vouloir s’agiter dans tous les sens : l’excellent "We live forever" taillé pour le live ou le très rave "Timebomb".

Ils ont également eu l’excellente idée de collaborer sur "Fight Fire with Fire" (rien à voir avec le titre de Metallica du même nom) avec les américains de Ho99o9, leurs jeunes héritiers d’une certaine façon, auteur de l’excellent album éléctro-punk-hip hop United States of Horror sorti l’année dernière. Cela donne un titre très énergique, un des sommets de l’album.

L’album composé de 10 titres subit une baisse de régime vers la fin avec l’énervant "Boom Boom Tap" ou le répétitif "Resonate" mais la clôture se fait quand même avec le titre "Give me a signal", un uppercut.

Au final, on a l'impression d'avoir déjà entendu ce style, que The Prodigy a lui-même inventé d’ailleurs, et certains diront que cet album n’est en rien novateur. Néanmoins, l’écoute de ce disque reste un vrai plaisir instantané et quelque part un peu nostalgique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Invaders Must Die de The Prodigy
La chronique de l'album World's on fire de The Prodigy
La chronique de l'album The day is my enemy de The Prodigy
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
The Prodigy en concert à Paléo Festival #34 (2009)
The Prodigy en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
The Prodigy en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014 (samedi 23 août 2014)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014
The Prodigy en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de The Prodigy
Le Soundcloud de The Prodigy
Le Facebook de The Prodigy


David Drx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=