Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Soeurs (Marina & Audrey)
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  novembre 2018

Duetto dramatique écrit et mis en scène par Pascal Rambert interprété par Audrey Bonnet et Marina Hands.

Alors que Marina (Marina Hands) prépare la conférence sur l'humanitaire qu'elle va donner dans quelques heures, sa soeur Audrey (Audrey Bonnet) fait irruption dans la salle avec sa valise. Et dès les premiers mots, on comprend qu'elles ne sont pas forcément heureuses de se revoir.

Trente ans plus tard, à l'occasion de la mort de la mère, dont Audrey reproche à sa soeur de ne pas l'en avoir avertie, elle est venue "tout débloquer". Démarre alors un échange d'une violence ininterrompue. Au caractère volcanique d'Audrey répond l'arrogance et l'ironie de Marina. Et l'on va assister à un immense échange de théâtre...

Après les avoir fait jouer toutes les deux dans sa précédente pièce "Actrice", écrire pour ses deux comédiennes-là est apparu comme une évidence à Pascal Rambert, tant il les a trouvées complémentaires. Et il est vrai que cet équilibre entre elles était d'une rare perfection.

L'attente était donc grande de retrouver ces deux immenses actrices partageant le plateau et l'on se demandait ce qu'il allait bien pouvoir trouver pour les réunir. On espérait que ce texte aurait la même force que celui de "Reconstitution", son précédent texte écrit pour Véro Dahuron et Guy Delamotte (du Panta Théâtre de Caen), entrant dans la vérité des êtres avec une émouvante sincérité.

Côté scénographie, rien de nouveau : on retrouve les éternels néons et les sièges de couleurs. Rien ici ne va parasiter l'échange entre les deux femmes où affleurent par bribes les blessures d'enfance.

Il y a celle qui a réussi à être une nageuse de haut niveau (Marina) et celle qui s'acharnait à l'imiter (Audrey) de manière peu concluante. La cadette a vécu des années durant dans l'ombre de sa soeur, l'enfant prodige, sorte de Shirley Temple de la famille, ce qui l'a plongée dans l'affliction.

Il est beaucoup question de la langue entre elle, héritage de leur parents pour qui cela revêtait une importance capitale. Audrey écrit maintenant, elle est critique d'art. C'est l'intellectuelle des deux. Celle qui maîtrise incontestablement mieux les mots, mais se permet pourtant quelques néologismes et dit aussi à Marina : "Si je détruis ta langue, je te détruis toi".

Soudain, à la faveur d'une musique écoutée (un remix de "Wonderful life" de Black) comme une pause, un cessez-le-feu et d'une danse partagée, elles se retrouvent adolescentes, rient ensemble, se rappelant les premiers émois à Bagdad où elles ont vécu jadis en suivant un père ethnologue.

On se dit alors que la musique a tempéré leur ardeur et qu'elles vont se réconcilier. Il n'en est rien puisque les hostilités reprendront et surviendront alors deux monologues sublimes dont le dernier dit par Marina, qui semble s'adresser autant à sa soeur qu'au monde entier, est sûrement un des plus forts du théâtre de l'auteur de "Clôture de l'amour".

A l'issue de ce duel d'une rare intensité, semblable à un combat de boxe, où la parole aura joué son rôle, on comprendra tout l'amour empêché qu'elles ont l'une pour l'autre ; cette souffrance pour chacune de son côté, que l'occasion de ce deuil a enfin permis de réunir et de partager.

Les deux comédiennes dans cet échange de haute tension se rendent coup pour coup et jouent avec une force et une variété de jeu stupéfiantes. Elles sont extraordinaires.

Pascal Rambert signe sans doute avec "Soeurs" sa plus grande pièce et offre à ces deux grandes comédiennes une partition éblouissante qui parle de l'amour et du monde. Et démontre avec éloquence que sans amour, il ne pourra être sauvé.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Feur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=