Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Enfer conjugal
Théâtre de la Huchette  (Paris)  décembre 2018

Monologue dramatique d'après des nouvelles de Guy de Maupassant conçu et interprété par Alain Payen.

Dernier spectacle du cycle "Les Classiques de La Huchette", cycle dans lequel on avait pu apprécier la très juste et efficace adaptation de "Nana" de Zola par Catherine Sauval, "L'Enfer conjugal" proposé par Alain Payen regroupe plusieurs nouvelles de Guy de Maupassant traitant d'affaires judiciaires concernant des hommes ayant brisé le contrat matrimonial de manière cavalière ou pour le moins expéditive.

Alain Payen, l'un des "Monsieur Smith" de "La Cantatrice Chauve" qui continue de faire rayonner l'oeuvre d'Eugène Ionesco dans la version de Nicolas Bataille à la Huchette, a d'emblée trouvé la vérité de son personnage,le juge Saval,qu'on va retrouver à divers âges de sa carrière, d'abord juge de paix, puis,vingt ans après,juge d'assises et enfin en toute fin d'existence.

D'abord "L'Enfer conjugal" sera vu sous l'angle du vaudeville, avec l'histoire d'un paysan normand qui, sous l'emprise de la boisson, voulait vendre sa femme au mètre cube. Puis, ce sera le tour d'un sacristain exigeant des espèces sonnantes et trébuchantes pour services rendus en "fécondant" une bonne bourgeoise...

Chacune des histoires contées vaut son pesant de rires. Alain Payen, dans sa redingote d'époque, alterne le flegme du juge et l'esprit malin et matois des paysans normands si chers à Maupassant. Ayant choisi avec soin des extraits de plusieurs courts textes, Alain Payen réussit à les rendre si cohérents qu'on a l'impression qu'ils sortent tous du même roman.

A la fois drôle et émouvant, il construit un récit qui, peu à peu, fait gagner en épaisseur son personnage central. S'il dessine en s'amusant une sociologie crédible des paysans normands de Maupassant, il réussit à créer avec le juge Serval un caractère à La Bruyère qui, en vieillissant,finit par ne plus s'amuser devant ces cas de plus en plus graves qu'il doit juger.

Toute l'espèce humaine défile devant lui et le juge en cours d'assises affronte une humanité encore plus noire que celle qu'il côtoyait jeune juge de paix. Cette noirceur déteint sur lui et,vieux monsieur n'ayant d'autre horizon que la mort,il s'interroge sur le sens d'une vie pas plus satisfaisante que celles qui ont bifurqué selon ses jugements.

Après avoir fait bien rire, Maupassant sait émouvoir et Alain Payen, en allant sans efforts apparents de la gaité à la tristesse, donne à voir tout son art et celui d'un écrivain qui a su peindre avec sa plume les hommes comme ses contemporains impressionnistes ont su les peindre avec leurs pinceaux.

Un mélange harmonieux des genres totalement convaincant.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=