Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rêver sous le capitalisme
Sophie Bruneau  décembre 2018

Réalisé par Sophie Bruneau. France. Documentaire. 1h03 (Sortie 12 décembre 2018)

"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau repose sur un dispositif très simple et très efficace : elle filme des lieux emblématiques des grandes entreprises ou de leur environnement et enregistre des employés belges qui racontent leurs rêves liés à leur travail.

Ceux-ci sont racontés en voix off sur les images ou directement par les intéressés, filmés dans leurs bureaux, qui succèdent aux images précédentes.

On pourrait croire que cela donne un résultat monotone ou ennuyeux, mais Sophie Bruneau réussit tout au long de son court long métrage (à peine plus d'une heure) des images saisissantes d'immeubles, de chantiers, de ciel bleu perturbé par les traces blanches d'un avion à réaction.

Elle réussit même un travelling latéral de toute beauté où l'on découvre l'intégralité des tables d'une cantine d'entreprise avec en arrière-plan, derrière les employés attablés et pas du tout concernés par la caméra, le long défilé de l'immeuble d'en face.

Les rêves collectionnés dans "Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau sont saisissants.

On y entend des hommes et des femmes que l'on sent à bout raconter qu'ils tapent sur leurs collègues, se retrouvent en momies, ligotés et bâillonnes ne pouvant pas crier face au sort qu'on leur réserve dans leur entreprise.

Un ingénieur explique qu'il tue son patron tyrannique, une femme, certainement une psychologue, décrit qu'on lui ouvre la cavité crânienne et que des petits personnages assis dedans et armés de longues cuillères lui mangent le cerveau et même davantage...

L'alternance des belles images léchées qu'on pourrait trouver dans certains films d'Antonioni ou "Play Time" de Jacques Tati et de ces récits fantasmés assez clairs sur le mal-être au travail, comme celui où une femme revit le 11 septembre avec un avion qui vient percuter sa fenêtre, finit par donner au film une vraie étrangeté, un authentique mystère.

Si le titre du film comprend le mot "rêver", c'est plutôt le terme "cauchemarder" qu'il aurait fallu utiliser.

Avec une idée simple, Sophie Bruneau a parfaitement cerné la réalité du libéralisme quand il considère l'humain comme une simple variable d'ajustement. "Rêver sous le capitalisme", c'est donc avant tout subir mentalement sa pollution et son oppression. Pour s'en libérer, il ne semble n'y avoir de salut que dans la fuite. Cette vision originale de l'aliénation a l'avantage de se garder de donner des leçons.

Les images et les rêves racontées sont suffisamment explicites pour que "Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau soit, sans paraître y toucher, une critique très juste de ce qu'on appelait dans des époques lointaines l'exploitation au travail.

A voir avant que des cauchemars récurrents ne pourrissent l'existence.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=