Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Bal des Philosophes
Bal Blomet  (Paris)  décembre 2018

Spectacle-conférence philosophique de Frédéric Pagès accompagné par la pianiste Jessica rock.

Un mardi par mois a lieu désormais au Bal Blomet, ce célèbre cabaret antillais des années 1920 qui s'appelait alors le "Bal Nègre", et qui depuis 2017 connaît une deuxième jeunesse, "Le Bal des philosophes".

Qu'on ne s'attende pas à voir Luc Ferry aux bras d'Elisabeth Roudinesco ou Michel Onfray guincher avec Cynthia Fleury. Non, Le Bal des Philosophes" est un spectacle-conférence conçu par Frédéric Pagès, agrégé de philosophie et journaliste littéraire au Canard Enchaîné.

Le principe en est simple : tous les mois, il raconte un philosophe, lie sa vie et son œuvre. Pour lui, un penseur est d'abord un personnage dont l'existence, même studieuse, peut être passionnante pour un auditoire pas forcément sorti de Normale Sup.

Son récit, digne d'un Alain Decaux qui ne pointerait pas son index devant lui et d'un Michel Onfray qui ne saurait pas tout sur tout et sur le reste, est entrecoupé d'improvisations musicales.

Il a déjà traité de Platon et de Descartes. Prévoit Rousseau et Nietzsche. Spécialiste de Jean-Baptiste Botul, et animateur d'un Salon où se réunissent chaque mois les plus fanatiques partisans de ce philosophe controversé, il finira cette première saison 2018-2019 par des révélations inédites sur cet intellectuel atypique. Il se pourrait que Bernard Henri Levy vienne l'accompagner et, cette fois, ce ne sera pas au piano mais au pipeau.

Pour les "Orgies métaphysiques" de Kant, comme lors de la séance précédente sur Descartes, les mots de Frédéric Pagès étaient ponctués par les notes de Jessica Rock, une pianiste émérite dont les interventions remarquables resteront dans les mémoires des spectateurs.

Au point que certains ont été frustrés quand Frédéric Pagès, tout à son sujet, a oublié de la laisser intervenir une dernière fois. Pour se consoler, Ils pourront la découvrir quand elle se produit dans le "Jessica Rock Trio », qui pratique un rock "entre transe et fantasmagorie".

Ce dernier mot paraît bien loin de Kant, le rigoureux auteur de la "Critique de la raison pure", mais c'est justement le contraire que Frédéric Pagès a démontré dans ses interventions. Le titre qu'il a donné à sa conférence, "Les orgies métaphysiques", est en contradiction apparente avec un philosophe de cabinet connu pour sa ponctualité et sa chasteté.

Or, derrière des œuvres et une vie austères, cet homme qui n'a jamais quitté sa ville de Koenisberg et qui, sans être athée, pensait que Dieu n'était pas nécessaire à la raison, imaginait qu'il y avait d'autres mondes et n'excluait pas la possibilité de l'existence d'extraterrestres.

Pendant toute une partie de sa vie, il a été influencé par un philosophe suédois, Emanuel Swedenborg, qui ne parlait que d'anges et d'esprits. Sans doute, Frédéric Pagès aurait plutôt dû appeler sa conférence les "orgies mystiques" de Kant, mais il a brillamment montré comment le siècle des Lumières avait une "face B" derrière laquelle se cachaient le diable et les alchimistes, l'hypnose,le pythagorisme et autres néo-platoniciens...

A la portée de tous, rythmé, sans jargon ni verbiage, la conférence-spectacle de Frédéric Pagès se conclut par le jeu fécond des questions-réponses ouvrant de nouvelles perspectives mais le meneur du jeu philosophique sait prévenir tout délire car il ne s'agit pas de dépasser le temps qui lui était imparti et qu'il remplit déjà bien !

Parfait pour des jeunes de terminale et leurs parents, "Le Bal des Philosophes" est une ouverture originale vers la philosophie comme sport de combat pacifique.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=