Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre Bertrand
Far East Suite  (Cristal Records / Sony Music Entertainment)  novembre 2018

La suite Far East, véritable voyage musical, est l’une des créations les plus intéressantes et uniques de l’œuvre de Duke Ellington / Billy Strayhorn. Duke Ellington et son orchestre se rendirent en 1963 dans le cadre d'une tournée parrainée par le Département d'État en Syrie, en Jordanie, en Inde, au Sri Lanka (alors connu sous le nom de Ceylan), au Pakistan, en Iran (alors en Perse), au Liban et en Turquie. Ces voyages, ainsi qu'une tournée au Japon en 1964, ont servi de sources d'inspiration à une suite musicale. Ce concept a eu un développement long et complexe. La première version connue sous le nom d’Impressions of the Far East a été réalisée au début de l’année 1964 en Angleterre et consistait en une suite en quatre mouvements : "Amad" et "Depk" par Ellington, et "Agra" et "Bluebird of Delhi" par Strayhorn.

Au moment de l'enregistrement de The Far East Suite en décembre 1966, la suite finit par comporter neuf morceaux. Ces pièces ont diverses origines et sources d’inspiration, certaines sont même en partie antérieures de plusieurs années mais toutes ont nécessité une longue période de gestation. Cette suite est généralement considérée comme l’un des chefs-d’œuvre d’Ellington et de Strayhorn mais c’est aussi en quelque sorte le chant du cygne de leur collaboration historique, Strayhorn était très malade et est décédé quelques mois après l’enregistrement.

The Far East Suite raconte l’enthousiasme et la surprise des musiciens lorsqu’ils étaient dans des pays vraiment étrangers et totalement différents de ce que la plupart d’entre eux avaient connu auparavant. Il faut imaginer cette tournée assez surréaliste. Tout y est dans les thèmes musicaux, les motifs, la forme, les progressions harmoniques et les idées qui transmettent la joie, l’excitation, mais également une certaine nostalgie et les mystères de l’orient.

Le morceau d’ouverture, "Tourist Point of View" (Duke Ellington) exprime l’émerveillement après avoir atterri en Syrie. On y entend le tumulte de Damas.

"Blue Bird of Delhi" (Billy Strayhorn), intitulé à l'origine Mynah, est un hommage à un oiseau, un mainate, qui visitait souvent la chambre d’Ellington alors que le groupe se trouvait en Inde. La clarinette de Jimmy Hamilton évoque le son et l’esprit de l’oiseau, Hamilton imitant le "joli coup de langue" selon les mots d’Ellington quand l’oiseau chantait.

"Isfahan" s’appuie sur une œuvre précédente de Strayhorn appelée Elf, qui avait été jouée pour la première fois en 1963. Nommée d'après l'ancienne capitale de l’empire Perse, elle s'inspire de ce qu'Ellington appelait "une ville d'une beauté poétique". "Isfahan" est devenu le seul véritable standard de la suite, peut-être à cause de sa forme plus ordinaire.

"Depk" (Ellington) est inspiré d’une danse pour enfants à Amman, en Jordanie, ajoutant à la suite un côté enjoué, un sentiment d’espoir et d’optimisme.

"Mount Harissa" (Ellington), connu à l’origine sous le nom de "Nob Hill", qui tire son nom d’un célèbre sommet du Liban. Ce morceau évoque de manière enjouée la ville d’Harissa, proche de Beyrouth et située proche de la mer.

"Blue Pepper" (Ellington) est un blues orientalisant inspiré du sud de l’inde.

"Agra" (Strayhorn) doit son nom à la ville indienne qui abrite le célèbre Taj Mahal. Les motifs indiens sont clairement évidents dans cette pièce. Le saxophone baryton de Harry Carney, rappelant la majesté, la beauté et les émotions profondes qui règnent dans le légendaire monument indien y est à l’honneur.

"Amad" (Ellington) évoque les mystères virevoltants de Bagdad.

Enfin, "Ad Lib on Nippon" (Strayhorn) suite en quatre sections a été composé après la tournée de 1964 au Japon.

Cette suite est devenue grâce à ses mélodies et à son originalité une pièce de référence. Duke Ellington et Billy Strayhorn n’ont pas eu besoin d’user d’instruments orientaux pour évoquer la musique de ces régions mais ont subtilement utilisé des thèmes, des motifs, des formes et une grande palette sonore (avec un certain figuralisme : la clarinette de Hamilton représente le mainate, l’alto de Hodges évoque la beauté poétique d’Isfahan, le ténor de Gonsalves le mont Harissa et le baryton de Carney rappelle la majesté du Taj Mahal).

The Far East Suite réussit à mélanger subtilement l'ancien et le moderne, à présenter un regard musical différent sur des cultures à l’époque totalement étrangères à la plupart des occidentaux, en le faisant d’une manière superbement musicale.

C’est à cette suite qu’a décidé de s’attaquer avec son ensemble Caja Negra le saxophoniste Pierre Bertrand. On y retrouve les épices, le tumulte, les mélodies et la construction harmonique mais Pierre Bertrand change forcément l’instrumentation et y ajoute des couleurs et des mélodies dans un acte musical mais également presque politique et militant. Épicé et envoûtant !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Pierre Bertrand
Le Soundcloud de Pierre Bertrand
Le Facebook de Pierre Bertrand


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=