Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre Bertrand
Far East Suite  (Cristal Records / Sony Music Entertainment)  novembre 2018

La suite Far East, véritable voyage musical, est l’une des créations les plus intéressantes et uniques de l’œuvre de Duke Ellington / Billy Strayhorn. Duke Ellington et son orchestre se rendirent en 1963 dans le cadre d'une tournée parrainée par le Département d'État en Syrie, en Jordanie, en Inde, au Sri Lanka (alors connu sous le nom de Ceylan), au Pakistan, en Iran (alors en Perse), au Liban et en Turquie. Ces voyages, ainsi qu'une tournée au Japon en 1964, ont servi de sources d'inspiration à une suite musicale. Ce concept a eu un développement long et complexe. La première version connue sous le nom d’Impressions of the Far East a été réalisée au début de l’année 1964 en Angleterre et consistait en une suite en quatre mouvements : "Amad" et "Depk" par Ellington, et "Agra" et "Bluebird of Delhi" par Strayhorn.

Au moment de l'enregistrement de The Far East Suite en décembre 1966, la suite finit par comporter neuf morceaux. Ces pièces ont diverses origines et sources d’inspiration, certaines sont même en partie antérieures de plusieurs années mais toutes ont nécessité une longue période de gestation. Cette suite est généralement considérée comme l’un des chefs-d’œuvre d’Ellington et de Strayhorn mais c’est aussi en quelque sorte le chant du cygne de leur collaboration historique, Strayhorn était très malade et est décédé quelques mois après l’enregistrement.

The Far East Suite raconte l’enthousiasme et la surprise des musiciens lorsqu’ils étaient dans des pays vraiment étrangers et totalement différents de ce que la plupart d’entre eux avaient connu auparavant. Il faut imaginer cette tournée assez surréaliste. Tout y est dans les thèmes musicaux, les motifs, la forme, les progressions harmoniques et les idées qui transmettent la joie, l’excitation, mais également une certaine nostalgie et les mystères de l’orient.

Le morceau d’ouverture, "Tourist Point of View" (Duke Ellington) exprime l’émerveillement après avoir atterri en Syrie. On y entend le tumulte de Damas.

"Blue Bird of Delhi" (Billy Strayhorn), intitulé à l'origine Mynah, est un hommage à un oiseau, un mainate, qui visitait souvent la chambre d’Ellington alors que le groupe se trouvait en Inde. La clarinette de Jimmy Hamilton évoque le son et l’esprit de l’oiseau, Hamilton imitant le "joli coup de langue" selon les mots d’Ellington quand l’oiseau chantait.

"Isfahan" s’appuie sur une œuvre précédente de Strayhorn appelée Elf, qui avait été jouée pour la première fois en 1963. Nommée d'après l'ancienne capitale de l’empire Perse, elle s'inspire de ce qu'Ellington appelait "une ville d'une beauté poétique". "Isfahan" est devenu le seul véritable standard de la suite, peut-être à cause de sa forme plus ordinaire.

"Depk" (Ellington) est inspiré d’une danse pour enfants à Amman, en Jordanie, ajoutant à la suite un côté enjoué, un sentiment d’espoir et d’optimisme.

"Mount Harissa" (Ellington), connu à l’origine sous le nom de "Nob Hill", qui tire son nom d’un célèbre sommet du Liban. Ce morceau évoque de manière enjouée la ville d’Harissa, proche de Beyrouth et située proche de la mer.

"Blue Pepper" (Ellington) est un blues orientalisant inspiré du sud de l’inde.

"Agra" (Strayhorn) doit son nom à la ville indienne qui abrite le célèbre Taj Mahal. Les motifs indiens sont clairement évidents dans cette pièce. Le saxophone baryton de Harry Carney, rappelant la majesté, la beauté et les émotions profondes qui règnent dans le légendaire monument indien y est à l’honneur.

"Amad" (Ellington) évoque les mystères virevoltants de Bagdad.

Enfin, "Ad Lib on Nippon" (Strayhorn) suite en quatre sections a été composé après la tournée de 1964 au Japon.

Cette suite est devenue grâce à ses mélodies et à son originalité une pièce de référence. Duke Ellington et Billy Strayhorn n’ont pas eu besoin d’user d’instruments orientaux pour évoquer la musique de ces régions mais ont subtilement utilisé des thèmes, des motifs, des formes et une grande palette sonore (avec un certain figuralisme : la clarinette de Hamilton représente le mainate, l’alto de Hodges évoque la beauté poétique d’Isfahan, le ténor de Gonsalves le mont Harissa et le baryton de Carney rappelle la majesté du Taj Mahal).

The Far East Suite réussit à mélanger subtilement l'ancien et le moderne, à présenter un regard musical différent sur des cultures à l’époque totalement étrangères à la plupart des occidentaux, en le faisant d’une manière superbement musicale.

C’est à cette suite qu’a décidé de s’attaquer avec son ensemble Caja Negra le saxophoniste Pierre Bertrand. On y retrouve les épices, le tumulte, les mélodies et la construction harmonique mais Pierre Bertrand change forcément l’instrumentation et y ajoute des couleurs et des mélodies dans un acte musical mais également presque politique et militant. Épicé et envoûtant !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Pierre Bertrand
Le Soundcloud de Pierre Bertrand
Le Facebook de Pierre Bertrand


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=