Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre Bertrand
Far East Suite  (Cristal Records / Sony Music Entertainment)  novembre 2018

La suite Far East, véritable voyage musical, est l’une des créations les plus intéressantes et uniques de l’œuvre de Duke Ellington / Billy Strayhorn. Duke Ellington et son orchestre se rendirent en 1963 dans le cadre d'une tournée parrainée par le Département d'État en Syrie, en Jordanie, en Inde, au Sri Lanka (alors connu sous le nom de Ceylan), au Pakistan, en Iran (alors en Perse), au Liban et en Turquie. Ces voyages, ainsi qu'une tournée au Japon en 1964, ont servi de sources d'inspiration à une suite musicale. Ce concept a eu un développement long et complexe. La première version connue sous le nom d’Impressions of the Far East a été réalisée au début de l’année 1964 en Angleterre et consistait en une suite en quatre mouvements : "Amad" et "Depk" par Ellington, et "Agra" et "Bluebird of Delhi" par Strayhorn.

Au moment de l'enregistrement de The Far East Suite en décembre 1966, la suite finit par comporter neuf morceaux. Ces pièces ont diverses origines et sources d’inspiration, certaines sont même en partie antérieures de plusieurs années mais toutes ont nécessité une longue période de gestation. Cette suite est généralement considérée comme l’un des chefs-d’œuvre d’Ellington et de Strayhorn mais c’est aussi en quelque sorte le chant du cygne de leur collaboration historique, Strayhorn était très malade et est décédé quelques mois après l’enregistrement.

The Far East Suite raconte l’enthousiasme et la surprise des musiciens lorsqu’ils étaient dans des pays vraiment étrangers et totalement différents de ce que la plupart d’entre eux avaient connu auparavant. Il faut imaginer cette tournée assez surréaliste. Tout y est dans les thèmes musicaux, les motifs, la forme, les progressions harmoniques et les idées qui transmettent la joie, l’excitation, mais également une certaine nostalgie et les mystères de l’orient.

Le morceau d’ouverture, "Tourist Point of View" (Duke Ellington) exprime l’émerveillement après avoir atterri en Syrie. On y entend le tumulte de Damas.

"Blue Bird of Delhi" (Billy Strayhorn), intitulé à l'origine Mynah, est un hommage à un oiseau, un mainate, qui visitait souvent la chambre d’Ellington alors que le groupe se trouvait en Inde. La clarinette de Jimmy Hamilton évoque le son et l’esprit de l’oiseau, Hamilton imitant le "joli coup de langue" selon les mots d’Ellington quand l’oiseau chantait.

"Isfahan" s’appuie sur une œuvre précédente de Strayhorn appelée Elf, qui avait été jouée pour la première fois en 1963. Nommée d'après l'ancienne capitale de l’empire Perse, elle s'inspire de ce qu'Ellington appelait "une ville d'une beauté poétique". "Isfahan" est devenu le seul véritable standard de la suite, peut-être à cause de sa forme plus ordinaire.

"Depk" (Ellington) est inspiré d’une danse pour enfants à Amman, en Jordanie, ajoutant à la suite un côté enjoué, un sentiment d’espoir et d’optimisme.

"Mount Harissa" (Ellington), connu à l’origine sous le nom de "Nob Hill", qui tire son nom d’un célèbre sommet du Liban. Ce morceau évoque de manière enjouée la ville d’Harissa, proche de Beyrouth et située proche de la mer.

"Blue Pepper" (Ellington) est un blues orientalisant inspiré du sud de l’inde.

"Agra" (Strayhorn) doit son nom à la ville indienne qui abrite le célèbre Taj Mahal. Les motifs indiens sont clairement évidents dans cette pièce. Le saxophone baryton de Harry Carney, rappelant la majesté, la beauté et les émotions profondes qui règnent dans le légendaire monument indien y est à l’honneur.

"Amad" (Ellington) évoque les mystères virevoltants de Bagdad.

Enfin, "Ad Lib on Nippon" (Strayhorn) suite en quatre sections a été composé après la tournée de 1964 au Japon.

Cette suite est devenue grâce à ses mélodies et à son originalité une pièce de référence. Duke Ellington et Billy Strayhorn n’ont pas eu besoin d’user d’instruments orientaux pour évoquer la musique de ces régions mais ont subtilement utilisé des thèmes, des motifs, des formes et une grande palette sonore (avec un certain figuralisme : la clarinette de Hamilton représente le mainate, l’alto de Hodges évoque la beauté poétique d’Isfahan, le ténor de Gonsalves le mont Harissa et le baryton de Carney rappelle la majesté du Taj Mahal).

The Far East Suite réussit à mélanger subtilement l'ancien et le moderne, à présenter un regard musical différent sur des cultures à l’époque totalement étrangères à la plupart des occidentaux, en le faisant d’une manière superbement musicale.

C’est à cette suite qu’a décidé de s’attaquer avec son ensemble Caja Negra le saxophoniste Pierre Bertrand. On y retrouve les épices, le tumulte, les mélodies et la construction harmonique mais Pierre Bertrand change forcément l’instrumentation et y ajoute des couleurs et des mélodies dans un acte musical mais également presque politique et militant. Épicé et envoûtant !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Pierre Bertrand
Le Soundcloud de Pierre Bertrand
Le Facebook de Pierre Bertrand


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=