Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Philippe Maté / Daniel Vallancien
Maté / Vallancien  (Souffle Continu Records)  janvier 2019

Une fois de plus, le label, devenu au fil du temps incontournable dans le monde de la réédition des disques essentiels et obscurs à la fois, propose de redécouvrir une perle chassée des mémoires les plus jeunes.

En 1972, le saxophoniste Philippe Maté collabore avec Daniel Vallancien le temps d’un disque monumental. Le premier, saxophoniste de son état, a joué aux côtés de Jean Guérin ou de Jef Gilson, mais a également participé à l’immense L’enfant assassin des mouches de Jean-Claude Vannier. Le second, ingénieur du son, a travaillé avec de nombreux artistes, tant sur le label BYG, au travers de la série "Actuel", avec des légendes telles que Don Cherry, Anthony Braxton ou Sonny Sharrock, que sur Saravah, donnant ainsi corps aux albums d’Areski, Fontaine, et le Cohelmec Ensemble.

La force motrice de cette œuvre, somptueusement rééditée par l’équipe du Souffle Continu, est de déployer une musique et des ambiances tour à tour riches, variées, passionnantes ou oppressantes avec pour seule épine dorsale, un saxophone et une console. En effet, dès les premières secondes, le duo s’affranchit des contraintes rythmiques ou harmoniques en proposant, avec "Cambodge 70" une lente montée anxiogène, superposant ainsi les couches de saxophone qui asphyxie littéralement l’auditeur, tout en l’emmenant vers des contrées désertiques et profondément telluriques. On se trouve tout à coup face au monolithe de Kubrick, alors même que le voyage ne fait que commencer. Néanmoins, les deux acolytes se prennent au jeu des expérimentations variées, ce qui rend l’album plus riche encore de surprises, à l’instar de "Endophonie" qui laisse entrevoir un passage en terres situées plus au sud, avec des manipulations qui sonnent alors comme autant de percussions résonnantes sous le soleil du continent africain. Si l’ouverture du disque offrait un horizon froid et obscur, le disque s’ouvre alors et dispense une chaleur bienfaitrice à la fois humaine et organique.

"Sax-Hi-Fi", prouvant au passage l’humour fin et subliminal des deux comparses, s’accole au free-jazz, et rend le disque toujours plus intéressant. A aucun moment, Daniel Vallancien et Philippe Maté ne cèdent à la facilité en étendant inutilement leurs compositions, mais qui plus est, prennent le risque de changer d’orientation à chaque titre, attisant sans cesse la curiosité de l’auditeur, et poussant toujours plus loin l’envie de voir où cette musique singulière va nous conduire.

"Sanza Sallée" est l’illustration parfaite de la démarche profondément originale du duo, qui tire ici le meilleur parti de l’instrument de Philippe Maté, en démultipliant les souffles et les manipulations du saxophone, sans en "jouer" au sens propre du terme mais parvenant néanmoins à créer une rythmique et des sonorités là encore proche des transes africaines. Véritable danse tribale, "Sanza Sallée" associe à merveille les lueurs de la Savane crépusculaire et la pénombre calfeutrée d’un studio de laborantins débridés.

Le disque s’écoute donc comme un voyage à la fois âpre et fin, mais reste accessible tant les expérimentations sont toujours teintées de douceur et d’effleurements. Rien ici ne peut heurter l’auditeur. Cette musique, entre expérimentations et free jazz s’avère d’une limpidité exceptionnelle, pour un disque aux compositions à la fois minimalistes et denses, qui démultiplient des harmonies subtilement suggérées sans jamais s’adonner au jeu parfois facile de la démonstration. Un grand disque réalisé simplement, entre improvisations et compositions posées que le Souffle Continu a eu la clairvoyance de rééditer dans un contenant toujours aussi élégant et racé, à l’image de la musique qu’il distille.

 

Jack Line         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=