Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La transparence du temps
Leonardo Padura  (Editions Métailié)  janvier 2019

C’est aussi l’heure de la rentrée littéraire chez les éditions Métailié qui sont spécialisées notamment dans la littérature sud-américaine. Cela nous offre toujours de charmantes destinations exotiques et de très belles découvertes litérraires, confirmant que la littérature sud-américaine est riche d’auteurs magnifiques.

Avec Leonardo Padura et son dernier ouvrage, La transparence du temps, les éditions Métailié nous offre un voayge en première classe, destination l’île de Cuba, ancien fief de la famille Castro. Leonardo Padura est un auteur cubain, romancier, essayiste, journaliste et réalisateur de scénario pour le cinéma.

Son personnage principal, Mario Conde, est sur le point de devenir un sexagénaire. Ex-flic, il broit du noir dans une vie morne jusqu’au jour où il recoit un coup de fil d’un ancien camarade de lycée qui va réveiller en lui ses vieux instincts. Boby lui demande de retrouver (au nom de leur amitié mais aussi contre une somme d’argent importante) une mystérieuse statue de la Vierge noire que lui a volé un ex-amant un peu voyou.

Pour mener à bien ses recherches, Conde va devoir s’intéresser au milieu des marchands d’art de La Havane. Il va découvrir leur fonctionnement, se rendre compte des mensonges et hypocrisies qui entourent ces marchands qui profitent de l’ouverture cubaine à l’international. En même temps, il va aussi découvrir l’envers du décor des belles plages cubaines, celle des bidonvilles miséreux qui pullulent en banlieue de La Havane, où survit notamment toute une population de migrants venus de Santiago.

Au fil des ses recherches et de son enquête, les cadavres s’accumulent et la Vierge noire s’avère plus puissante qu’elle n’y paraît, traversant les siècles et la grande Histoire, protégeant croisés et corsaires dans les couloirs du temps. Conde, aidé par ses amis qui lui préparent un festin d’anniversaire somptueux se retrouve embarqué dans un tourbillon historique.

La construction de l’ouvrage est faite autour de l’enquête de Conde, aidait par ses amis mais aussi autour de l’Histoire de cette Vierge noire que l’on suit au travers de ses origines et de son parcours dans l’espace et dans le temps. On retrouve alors Leonardo Padura et son immense talent pour nous proposer des ouvrages historiques. A ses superbes descriptions de La Havane qui inondent le livre s’ajoute l’évocation de périodes historique détaillées comme la guerre d’Espagne ou les croisades. La trame policière de l’ouvrage s’intègre parfaitement dans l’Histoire mouvementée de cette Vierge noire au cours de l’Histoire.

En même temps, on prend plaisir à découvrir l’île de Cuba. Il se dégage de cet ouvrage des effluves de rhum pour mieux nous enivrer mais aussi pour assumer plus facilement le spleen qui se dégage de ses écrits concernant sa ville et son île.

Leonardo Padura n’est pas tendre avec son île et ceux qui l’ont dirigée, son ouvrage est là pour le confirmer. La transparence du temps est le témoin d’une réalité cubaine, une sorte de photographie précise de sa société, un témoignage réaliste des maux de Cuba.

La transparence du temps s’avère donc être un grand texte, puissant et maîtrisé, où la grande histoire vient percuter la petite, qui dresse un portrait sans concession d’une île qui a subi une révolution sans vraiment en profiter, une île pour laquelle l’auteur nous montre brillamment l’amour qu’il lui porte malgré ses maux.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=