Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Samo, a Tribute to Basquiat
Théâtre de la Tempête  (Paris)  janvier 2019

Performance chorégraphico-musico-théâtrale conçue et mise en scène par Laetitia Guédon sur un texte de Koffi Kwahulé, avec Nicolas Baudino, Eriq Ebouaney, Willy Pierre-Joseph et Yohann Pisiou.

Laetitia Guédon a souhaité proposer un spectacle à la confluences des disciplines artistiques sur la figure du peintre américain Jean-Michel Basquiat, fulgurance artistique des années 80 dont la mort prématurée a forgé sa légende comme elle l'a fait intégrer celle du mythique Club des 27 forgée dans la décennie précédente avec la disparition au même âge de plusieurs célébrités du rock et du blues.

Elle a judicieusement missionné le romancier et dramaturgeKoffi Kwahulé dont la partition incantatoire, nonobstant l'instillation de quelques repères biographiques et de la rencontre déterminante avec le blanc albinos (Andy Warhol), ne ressort pas au biopic mais à l'évocation et ce, de la genèse d'un artiste.

En effet, l'opus intitulé "Samo, a Tribute to Basquiat" est centré sur l'adolescence d'un jeune homme en rupture de ban avec sa famille, déchiré entre la relation paradoxale avec un père violent et une mère "folle", qui, dès l'adolescence, s'immerge dans le milieu underground new-yorkais pour réaliser son rêve de gloire.

Un rêve et une préscience pour laquelle il revendique son statut d'américain pour subsidiariser son origine ethnique, portorico-haïtienne, et refuser la catégorisation de peintre caribéen producteur d'un art primitif empreint du vaudou pour s'inscrire en fer de lance d'une "neo form of art".

Scandé par l'antienne "J’aurai la patience d’un roi pour me hisser jusqu’à la couronne de mon destin", il retrace ses débuts de peintre autodidacte qui, à l'instar de nombre d'artistes sans atelier, commence par le "street art" avec pour première signature "Samo", pseudo-acronyme de son cri de guerre "Same old shit".

S'y retrouvent les codes d'écriture de l'auteur tenant à la poétique du verbe et à la rythmique jazzique sur laquelle se greffent la composition musicale de slam-rap de Blade Mc/AliMBaye et l'insertion de quelques standards revisités par Nicolas Baudino.

A la manière plasticienne, Laetitia Guédon mène avec brio et cohérence cette performance chorégraphico-musico-théâtrale dans une scénographie minimaliste de Emmanuel Mazé, point de documents d'archives ni de reproduction d'oeuvres, mais la projection d'une création vidéo symbiotique de Benoît Lahoz.

Sur scène office un quatuor émérite avec le saxophoniste Nicolas Baudino en charge de la bande son et au jeu, en direct, des lignes pour cuivre des morceaux de jazz, Eriq Ebouaney endossant le rôle de narrateur emphatique et la figure paternelle et le danseur-chorégraphe Willy Pierre-Joseph, versé en Hip-Hop et Dance Hall, qui incarne un double poétique.

Et le comédien Yohann Pisiou qui dispense une prestation époustouflante au terme d'une interprétation aussi fascinante qu'empathique. Il prête ses traits pour une incarnation janusienne, celle de l'ange radieux et de l'enfant rebelle et déterminé et porte haut et clair la parole de Basquiat magnifiée par Koffi Kwahulé.

Une entreprise chorale réussie pour un bien bel et maîtrisé hommage.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=