Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Songe d'une nuit d'été
Théâtre Le Ranelagh  (Paris)  janvier 2019

Comédie de William Shakespeare, mise en scène de Matthieu Hornuss, avec Patrick Blandin, Elise Noiraud(en alternance Aymeline Alix), Thomas Nucci, Matthieu Hornuss, Lisa Spurio et Olivier Dote Doevi.

"Le Songe d'une nuit d'été" de William Shakespeare en format court avec une distribution de six comédiens, tel est le challenge réussi par Matthieu Hornuss, avec la collaboration artistique de Elise Noiraud.

Ainsi a-t-il opté pour une version très resserrée de l'opus original qui a le mérite d'opérer un élagage éclairé sans nuire à la compréhension de ses intrigues imbriquées, la folle nuit de trois couples aux prises des sortilèges, et en adéquation avec la facétie de l'auteur qui s'exerce sur les ancestrales croyances que sont l'amour au premier regard, le fameux coup de foudre déclenché par la flèche cupidonesque, et l'amour aveugle.

De plus, il signe une mise en scène qui s'affranchit de la convention de l'illusion théâtrale comme de la tentation de l'intellectualisme pédant avec le parti pris du théâtre de divertissement, qui, au demeurant correspond au registre de la partition, "Les Feux de l'amour" version baroque avec des effets burlesques et fantastiques, et le surjeu y afférant, sans toutefois verser dans la parodie même s'il s'autorise quelques inattendus anachronismes pour les intermèdes en puisant dans le répertoire de Wlliam Sheller et le cinéma avec le thème musical du film "Rocky".

Enfin, pour camper la forêt de tous les possibles dans laquelle s'épanouit ce songe des égarements, point de scénographie pompeuse mais l'efficace adéquation d'une superbe créativité avec quelques stalagmites feuillues dans lesquelles des ampoules lumineuses à l'intensité variable gérées comme les lumières par Idalio Guerreiro par font office de lucioles.

A la veille du mariage de Thésée, le duc d'Athènes, avec la reine des amazones Hyppolita, cette frondaison devient le lieu de l'amour contrarié de Hermia et Lysandre de l'amour transi de Héléna pour Démétrius et de répétition pour les villageois comédiens dans un spectacle prévu pour les festivités. Mais il constitue le domaine des fées dans lequel le roi Obéron, en bisbille conjugale avec Titania, va jouer au sorcier par lutin gaffeur interposé, le fameux Puck.

En costumes d'époque confectionnés par Marion Rebmann, les interprètes Patrick Blandin (le duc et le roi des fées), Elise Noiraud (Hyppolita, Héléna et Titania), Olivier Dote Doevi (Lysandre), Matthieu Hornuss (Démétrius), Lisa Spurio (Hermia), ces trois derniers également dans le rôle des villageois tout comme, et mention spéciale pour son abattage comique, Thomas Nucci également en père autoritaire et en désopilant Puck, dispensent plusieurs rôles enchaînés avec fluidité et quasiment à vue.

L'affaire est rondement menée avec une belle choralité sous la solide direction de Matthieu Hornus et la prestation de tous et de chacun, sans même l'intercession de Puck en guise d'épilogue, n'encourt certes pas ni sifflets ni critique malveillante.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=