Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Clara Malaterre
Portraits EP  (731378 Records DK)  février 2019

C’est d’abord une question de "Peaux", où des filles-garçonnes se tatouent des marques de fierté sur le corps, entre affirmation de force et envie de douceur. Peaux encore, au poste-frontière de "Marwa", quand le laisser-passer ("privilège de ceux du nord "), se complique à mesure que la couleur s’assombrit. Histoire de passage encore, avec ces "Sœurs" parties en mer pour le voyage d’une vie : la mort rôde, et la première disparue attendra celle qui reste "de l’autre côté". La voix, d’abord discrète, s’affirme aérienne dans les aigus, se gonfle de colère puis retombe en délicatesse. Les images ou anecdotes, arrachées au quotidien, sont assez stylisées pour échapper au réalisme, se teintent d’un onirisme discret qui n’empêche cependant pas les prises de position : on devine en creux certaines préoccupations militantes (féminisme, queer) sans que cela ne soit jamais asséné.

Les guitares jouent acoustique, construisent lentement des architectures subtiles, rejointes peu à peu par des instruments moins usités (oud, cajon, kalimba). A la recherche de comparaisons, on songe d’abord aux débuts de Cat Power, voire à la plus secrète Julie Doiron. Mais ces références ne tiennent pas. Sur son site, la chanteuse évoque plutôt la musicienne écossaise Maggie Nicols (free-jazz, impro) ; et précise qu’elle joue aussi dans un groupe de rock progressif. Eurêka ! On pourrait qualifier sa musique de "progressive folk" : les chansons ne se contentent pas d’un simple couplet-refrain, laissent parfois évoluer leur structure originelle vers des constructions plus amples, prenant le temps d’installer une ambiance, développer un climat. Sans perdre leur évidence mélodique : malgré ces circonvolutions musicales, les refrains sont entêtants et les airs se retiennent.

Mais ce petit EP plein comme un œuf (plus riche que bien des albums) n’est pas réductible à une étiquette et a plus d’un tour dans son sac. Après trois chansons lentes, riches et pleines, le rythme s’emballe, guitares, percussions et boucles de voix se mettent à danser : "Juliette" semble chanter une langue inconnue, où les sons ont plus d’importance que les mots, où la gravité des textes s’évanouit dans l’aigu noyé d’écho, démultiplié. Ce moment de jubilation vocale – communicative – est prolongé par "François" (sous-titré "improvisation d’adieu") : paysage sonore rêveur, à base de kalimba et basse, où se déploie encore cette voix en pure musicalité. On aime quand un artiste, après avoir livré sa pensée structurée, s’abandonne au plaisir du son : Clara Malaterre écrit des textes pleins d’idées belles et fortes, mais a l’intelligence de ne pas exclure la légèreté de son propos.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Clara Malaterre
Le Bandcamp de Clara Malaterre
Le Soundcloud de Clara Malaterre
Le Facebook de Clara Malaterre


Nicolas Brulebois         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=