Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Skate Kitchen
Crystal Moselle  janvier 2019

Réalisé par Crystal Moselle. Etats Unis. Drame. 1h47 (Sortie 30 janvier 2019). Avec Kabrina Adams, Emmanuel Barco, Rachelle Vinberg, Kabrina Adams, Nina Moran, Ajani Russell, Jules Lorenzo, Brent Lorenzo et Alexander Cooper.

Au départ, Crystal Moselle a réalisé un documentaire avec un groupe de skateuses qui se font appeler les "Skate Kitchen", puis, elle a décidé de continuer à travailler avec elles pour sa première fiction. On peut dire qu'elle a bien fait puisque ce film, dont on va maintenant parler, deviendra bientôt une série télé.

"Skate Kitchen" de Crystal Moselle a la vertu de sa simplicité. Pour décrire un groupe, quoi de mieux que d'y introduire un nouveau membre et de le suivre dans sa découverte de ses nouvelles amies.

C'est ainsi que Camille, skateuse dans une banlieue new-yorkaise, adolescente vivant seule avec sa mère avec qui l'entente n'est pas parfaite, découvre sur un réseau social les films que les "Skate Kitchen" enregistrent de leurs prouesses. Elle prend le métro pour les rejoindre dans une autre banlieue lointaine de New-York.

Film initiatique, "Skate Kitchen" montre l’intégration progressive de Camille dans le groupe de filles, sa découverte de leurs rites et de leurs vies. On verra aussi comment son existence va aussi changer en devenant une accro du skate, comment elle coupera les ponts avec sa mère, comment elle quittera l'adolescence pour devenir une jeune femme. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si tout commence par un accident : elle se blesse à l'entregent et se met à saigner abondamment...

La jeune Rachelle Vinberg est parfaite en ado volontaire, pas encore tout à fait femme, qui, peu à peu, découvre que grandir c'est aussi choisir d'être libre. Le milieu du skate est décrit avec empathie par Crystal Moselle sans qu'elle l'idéalise.

On y verra beaucoup de "joints", un soupçon de violence et une grande tolérance pour les diverses sexualités. On y verra aussi des jeunes gens de toutes races et de tous milieux réunis par une même passion.

Camille, en rupture de ban, sera accueilli par une skateuse black de bonne famille, puis connaîtra la solidarité des squats. Elle trouvera une âme sœur en la personne de Devon (Jaden Smith, le fils de Will) avec qui elle s'appropriera la ville et ses gratte-ciels... Même si, la réalisatrice évitera encore une fois ce qui est encore un gros tabou dans le cinéma américain (même indépendant) : le sexe interracial.

A cette limite près, "Skate Kitchen" de Crystal Moselle est un film d'une grande liberté, qui filme avec fluidité les skateuses dans la ville, montre leur grande adresse et le grand plaisir qu'elles prennent à tenter des figures compliquées et même à s'étaler quand elles les ratent.

Ce n'est pas le premier film de skate, et le genre commence à compter pas mal de titres, à commencer par les films de Gus Van Sant ("Paranoïd Park") ou le documentaire "Danger Dave" de Philippe Petit. Mais c'est l'un des meilleurs parce que "Skate Kitchen" de Crystal Moselle sait s'en tenir au "Skate Park" et qu'elle parsème son histoire de vie quotidienne sans chercher à rendre à tout prix sa fiction spectaculaire.

Ici, on peut fauter, décevoir une amie, mais à l'âge du portable on peut s'excuser pour une faute vénielle et continuer ensemble les cride" dans la ville transformée en terrain de jeu et d'amitiés.

"Skate Kitchen" est incontestablement un film pour les jeunes de tous les âges qui ont encore et toujours soif de se dépasser dans des passions qui les préservent de l'ennui et de la solitude.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=