Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Antoine Sahler
Antoine Sahler  (Le Furieux / Differ-Ant)  février 2019

Quel drôle d’oiseau que cet Antoine Sahler qui nous propose d’ouvrir le mois de février avec un nouvel album éponyme qui risque d’en surprendre plus d’un ! Antoine Sahler est un insatiable touche-à-tout, auteur, compositeur, interprète, arrangeur et producteur. Peu connu du grand public, il est un complice de longue date de François Morel, qu’il rencontra en 2005 par l’intermédiaire de Juliette. Ces deux-là se trouvent rapidement des points communs, aboutissant à une collaboration joyeuse et fructueuse autour de deux albums qui donneront lieu à de nombreux spectacles.

Antoine Sahler est aussi un homme de spectacle de théâtre où la musique est très présente. Il écrit aussi des albums pour les autres et participent aussi à l‘écriture de livres-CD pour la jeunesse publiés chez Actes Sud junior. Son activité ne s’arrête pas là, il a aussi crée un label, Le Furieux, où l’on trouve des artistes comme Achille (Donnia Berriri) ou bien Armelle Dumoulin (la compagne de Bertrand Belin).

Malgré ces nombreuses activités, Antoine Sahler n’arrête jamais d’écrire des chansons. Bien que sa carrière de chanteur fut mise en veille pendant ces dix ans de créations et de tournée, il n’a jamais laissé de côté sa formidable capacité de fabriquer des chansons qui, aujourd’hui réunies sur un nouvel album solo, nous ravissent.

Cet album, composé de quatorze chansons et de six interludes est un petit trésor composé de pépites poétiques servies par des musiques pop dans laquelle la douceur n’est jamais une faiblesse. Avec lui le désenchantement amusé côtoie l’absurde et on comprend très vite pourquoi il est si proche de François Morel.

Les musiques sont délicates, les textes mêlent très souvent intelligence et sensibilité, s’envole aussi vers l’amusement en frôlant de temps en temps l’absurde. Sur certains titres, l’artiste est accompagné de voix féminines apportant de la douceur à un album qui en déborde déjà. Sur d’autres, comme "Sénescence", il arrive à nous embarquer et l’on se surprend à fredonner son refrain accrocheur le sourire aux lèvres.

Chez Antoine Sahler, les mots ont du sens et ses chansons nous parlent beaucoup. Antoine Sahler évoque le temps, qui manque ou qui passe mais aussi l’amour, qui reste ou qui part. Il n’hésite pas à porter un regard critique sur notre société de consommation, nous offre un superbe titre sur la séparation d’un père et de son enfant et s’interroge sur notre génération et le désenchantement du monde.

Accompagné par d’excellents musiciens rencontrés au gré des projets, qui sont devenus pour la plupart des amis, Antoine Sahler nous propose donc un petit bijou d’album rempli d’espièglerie. Lucide, il voit passer le temps, toujours avec le sourire. Antoine Sahler fait partie de ces artistes rares qui arrivent à parler de sujets sérieux avec humour. Son dernier album s’avère être un formidable rayon de soleil dans cette sinistrose ambiante faite de contestations sociales.

 

En savoir plus :
Le Soundcloud de Antoine Sahler
Le Facebook de Antoine Sahler


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=