Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Beirut
Gallipoli  (4AD / Beggars)  février 2019

Beirut est de retour avec un nouvel album et c’est toujours pour moi un immense plaisir que celui d’écouter la musique de Zach Condon, cet artiste atypique qui me subjugua avec ses premiers albums, notamment l’immense The flying club cup. Quand l’époque était aux grosses guitares, lui arrivait avec sa fanfare, sa compagnie de cuivre et son accordéon pour nous proposer un magnifique album et sa superbe voix. Des chansons comme "Nantes" ou "A Sunday smile" résonnent toujours en moi dès que j’entends parler de cet artiste que j’adore.

Beirut est de retour donc, avec Gallipoli, un album qui a vu le jour grâce à la redécouverte d’un orgue Farfisa retrouvé dans la maison de ses parents, un instrument de sa jeunesse qu’il avait utilisé pour la composition de ses deux premiers albums. Beirut a alors passé trois ans pour écrire et composer les titres de son album autour de cet orgue.

Dès le premier titre, "When I die", la magie opère, comme aux plus belles heures de Zach Condon et je retrouve l’ambiance des premiers albums de l’artiste. La voix grave est toujours la même, elle s’associe toujours aussi bien aux multiples sonorités des titres que nous propose l’artiste. Beirut est toujours un bricoleur de sons, un capteur d’émotions hors pair. Il accouple dans son album instruments de musiques et bruits dans un mélange harmonieux qui nous en met plein les oreilles.

Il s’égare aussi vers d’autres univers, électriques et électroniques, sur des titres instrumentaux comme "On Meinau Island", prend une dimension religieuse avec le très troublant "Gauze Für Zah" et nous fait voyager avec "Corfu". Ses incursions expérimentales ne sont pas les meilleurs titres de l’album, elles en font un album inégal avec des titres sublimes et d’autres assez insignifiants à mon goût.

Quand Beirut nous propose ses titres riches musicalement et ses envolées lyriques, cela nous ramène à ce qu’il nous fit découvrir au début de sa carrière avec ses premiers albums. La nostalgie opère alors et on prend plaisir à écouter son album. Quand il divague vers des chemins musicaux tortueux, il nous ramène vers ses vieux démons d’artistes tourmentés ayant vécu des années sombres dans sa tête, entre dépression et idées suicidaires. L’album est à l’image de son auteur, tourmenté et sincère, authentique aussi, comme ses précédents.

Il reste un artiste incroyable, un jeune musicien plein de talent d’à peine 32 ans, capable de nous éblouir avec ses cuivres explosifs comme sur le titre qui donne le nom à l’album, Gallipoli, une petite pépite qui porte le nom d’un petit village italien situé dans les Pouilles.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gulag Orkestra de Beirut
Beirut parmi une sélection de singles (janvier 2007)
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Beirut en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Beirut en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Beirut en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
Beirut en concert au Festival International de Benicàssim #17 (samedi 16 juillet 2011)
Beirut en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Beirut en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Samedi 15 septembre
Beirut en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - dimanche 3 juillet

En savoir plus :
Le site officiel de Beirut
Le Soundcloud de Beirut
Le Facebook de Beirut


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=