Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kerguelen
Comme le froid EP  (PHW Records)  décembre 2018

Il est des albums, des EP, des morceaux de musique (comme d’autres œuvres d’ailleurs) qui se laissent facilement apprivoiser et dès le premier contact, on est séduit, on comprend la démarche, on peut s’abandonner. Cela ne préjuge en rien bien sûr de la qualité de l’œuvre.

Il est, à l’inverse, des œuvres avec lesquelles la rencontre va être beaucoup plus longue, difficile, comme si elles se faisaient désirer ou parce que nous ne sommes pas prêts.

Comme le froid de Kerguelen fait partie de cette catégorie. Les 5 titres se méritent et, comme un périple sur la banquise, immergé au cœur du "Blanc" de la neige et de la glace, dans un premier temps, on ne distingue rien de précis, les contours restent flous.

C’est "Blanc", à perte de vue, comme la musique de Kerguelen peut sembler "uniforme". En effet, cette musique trip-hop et ce spoken word, semble assez abstrait à celui qui ne souhaite pas s’y aventurer. Une succession de basse, de claviers. Je me suis aventuré dans ce paysage, qui m’était jusque là inconnu par curiosité et contrairement à ce que l’on dit, la curiosité une belle qualité.

Il ne faut pas avoir peur de grimper quelques petites montagnes ou se laisser surprendre et tomber dans un abîme, cachée par le blanc et s’y abandonner avec délectation.

Un riff ici, une partie de piano là ou encore un refrain, une partie de chœur qui font la singularité de cette musique. Ce chant, quasi hypnotique qui parfois s’emballe ("Noir") ou nous envoûte ("Nos pas dans la neige") et avec lequel nous voyageons sur cette banquise avec des chansons qui ne sont pourtant ni froides et inhumaines, bien au contraire.

Comme le Froid s’inscrit dans la suite d’Exile, le précédent opus de Kerguelen.

Cette singularité de la musique de Kerguelen tient sûrement à la manière dont compose Alex, toujours en mouvement, sur son iPad, évitant le confort, se remettant perpétuellement en question. De là, naît forcément, un univers singulier.

Alex, à l’origine de ce projet, compose et joue également au sein de Alex BBH, il compose de la musique à l’image (pour les néophytes, il crée des bandes-son pour des documentaires ou des films) et travaille, notamment pour Guillaume Foirest et son film 7ème ciel.

Cet EP est clairement un très bel EP. Il ne faut pas hésiter une seule seconde : achetez-le, faites le tourner, encore et encore, il le mérite amplement !

 

En savoir plus :
Le Soundcloud de Kerguelen
Le Facebook de Kerguelen


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=