Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marie Tudor, God save the Queen
Espace Beaujon  (Paris)  février 2019

Drame d'après l'oeuvre éponyme de Victor Hugo, mise en scène de Ema Zampa, avec Jonathan Arrial, Jean-Benoît Diallo, Sixtine Gignoux, Aurélien Lejeune, Soufiane Ménouni, Julien Valverde, Vincent Van Damme et Ema Zampa.

En accolant "God Save the Queen" à sa version de "Marie Tudor" de Victor Hugo, Ema Zampa annonce tout de suite la couleur : il y a quelque chose de pourri au Royaume d'Angleterre et elle n'hésitera pas à convoquer la fine fleur de l'ère Punk, des "Sex Pistols" aux "Clash" pour que ce drame caractéristique de la contestation romantique des années 1830 s'électrifie et se déjante.

On pourra tout de suite dire que ce traitement infligé à la prose hugolienne n'est pas très choquant, d'autant que la jeune troupe qui entoure Ema Zampa habillée opportunément dans "l'Union Jack" est très gentiment punk quand elle reprend dans un anglais hésitant les chefs-d'oeuvre de la classe 1977.

L'essentiel est ailleurs que dans cette ambiance plutôt réussie avec ses chevaliers - servants de la Reine qu'on imaginerait aussi bien rappeurs que joueurs de foot - on aurait d'ailleurs bien vu les "grands" d'Angleterre avec des maillots de Chelsea, Arsenal, Liverpool ou Manchester.

Oui, l'essentiel est ailleurs : dans un respect presque inattendu du texte d'Hugo et une belle capacité de tous ces jeunes gens à faire in fine de ce mélo, qui pourrait être daté et sans intérêt, une vraie belle page théâtrale, dans laquelle les sentiments prennent peu à peu corps.

Ici, tout commence un peu en parodie, avec quelques notes punk et le personnage noir de méchanceté de Simon Renard... mais tout aboutit à une belle mécanique qui déclenche émotion et compassion.

La Reine frémit devant les amours contrariés où elle va laisser jeunesse et envie. L'alternative à laquelle elle est soumise par le rôle royal qu'elle tient aboutit à un final d'une grande force émotionnelle, à un quasi suspense.

Bien sûr, Ema Zampa fait ses premiers pas dans la tragédie de Victor Hugo, et l'on est sûr qu'elle saura donner un peu plus de "punch" à une pièce qui mériterait de gagner encore en densité de perdre une vingtaine de minutes pour que le drame soit encore plus pêchu et que chacun vive son rôle à plein.

Sur une scène où le lit royal n'est qu'un matelas informe, Ema Zampa impressionne. Elle réussit à transmettre à tous sa foi hugolienne. Face à elle, la jeune et blonde Sixtine Gignoux, incarne son contraire, l'innocence, l'idéal pas encore perverti par l'amour. Vincent Van Damme, Jonathan Arrial, Aurélien Lejeune, Soufiane Ménouni, Jean-Benoît Diallo et Julien Valverde assurent la partie masculine, celle qui est prête à mourir, à comploter ou à aimer.

Tous concernés, tous encore en rodage, tous prêt à accompagner Ema Zampa dans cette aventure punko-tudorienne qui relit Victor Hugo sans jamais le trahir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=