Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marie Tudor, God save the Queen
Espace Beaujon  (Paris)  février 2019

Drame d'après l'oeuvre éponyme de Victor Hugo, mise en scène de Ema Zampa, avec Jonathan Arrial, Jean-Benoît Diallo, Sixtine Gignoux, Aurélien Lejeune, Soufiane Ménouni, Julien Valverde, Vincent Van Damme et Ema Zampa.

En accolant "God Save the Queen" à sa version de "Marie Tudor" de Victor Hugo, Ema Zampa annonce tout de suite la couleur : il y a quelque chose de pourri au Royaume d'Angleterre et elle n'hésitera pas à convoquer la fine fleur de l'ère Punk, des "Sex Pistols" aux "Clash" pour que ce drame caractéristique de la contestation romantique des années 1830 s'électrifie et se déjante.

On pourra tout de suite dire que ce traitement infligé à la prose hugolienne n'est pas très choquant, d'autant que la jeune troupe qui entoure Ema Zampa habillée opportunément dans "l'Union Jack" est très gentiment punk quand elle reprend dans un anglais hésitant les chefs-d'oeuvre de la classe 1977.

L'essentiel est ailleurs que dans cette ambiance plutôt réussie avec ses chevaliers - servants de la Reine qu'on imaginerait aussi bien rappeurs que joueurs de foot - on aurait d'ailleurs bien vu les "grands" d'Angleterre avec des maillots de Chelsea, Arsenal, Liverpool ou Manchester.

Oui, l'essentiel est ailleurs : dans un respect presque inattendu du texte d'Hugo et une belle capacité de tous ces jeunes gens à faire in fine de ce mélo, qui pourrait être daté et sans intérêt, une vraie belle page théâtrale, dans laquelle les sentiments prennent peu à peu corps.

Ici, tout commence un peu en parodie, avec quelques notes punk et le personnage noir de méchanceté de Simon Renard... mais tout aboutit à une belle mécanique qui déclenche émotion et compassion.

La Reine frémit devant les amours contrariés où elle va laisser jeunesse et envie. L'alternative à laquelle elle est soumise par le rôle royal qu'elle tient aboutit à un final d'une grande force émotionnelle, à un quasi suspense.

Bien sûr, Ema Zampa fait ses premiers pas dans la tragédie de Victor Hugo, et l'on est sûr qu'elle saura donner un peu plus de "punch" à une pièce qui mériterait de gagner encore en densité de perdre une vingtaine de minutes pour que le drame soit encore plus pêchu et que chacun vive son rôle à plein.

Sur une scène où le lit royal n'est qu'un matelas informe, Ema Zampa impressionne. Elle réussit à transmettre à tous sa foi hugolienne. Face à elle, la jeune et blonde Sixtine Gignoux, incarne son contraire, l'innocence, l'idéal pas encore perverti par l'amour. Vincent Van Damme, Jonathan Arrial, Aurélien Lejeune, Soufiane Ménouni, Jean-Benoît Diallo et Julien Valverde assurent la partie masculine, celle qui est prête à mourir, à comploter ou à aimer.

Tous concernés, tous encore en rodage, tous prêt à accompagner Ema Zampa dans cette aventure punko-tudorienne qui relit Victor Hugo sans jamais le trahir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=