Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Mousquetaires au couvent
Théâtre Saint-Léon  (Paris)  février 2019

Opérette de Louis Varney, direction musicale de Romain Dumas, mise en scène de Emmanuel Gardeil, avec Cédric Le Barbier, Olivier Montmory, Marie Cordier, Marie-Caroline Husson, Virginie Marry, Marie Saadi, Hugues Blunat, Jean-Philippe Poujoulat, Caroline Duliège, Romain Boulanger et le Choeur Divinopera.

Offenbach ou Francis Lopez ? L'opérette à la française n'est pas manichéenne et si l'on fouille un peu dans le répertoire, on redécouvre vite qu'il y a d'autres pépites, des pépites qui n'ont rien perdu de leur éclat.

Ainsi "Les Mousquetaires au couvent" de Louis Varnay, sur un livret de Jules Prével et Paul Ferrier, d'après un vaudeville d'Amable de Saint-Hilaire. Créé en 1880, l'ouvrage a connu un long succès à travers le temps. Et dans cette recréation mise en scène par Emmanuel Gardeil, on va d'emblée se surprendre à fredonner des airs qu'on connaît ou croît connaître.

Car "Les Mousquetaires au couvent" est musicalement composé de "numéros" qui emportent immédiatement la conviction. Que ce soient les Choeurs qui ouvrent le bal avec le célèbre "Sans nous chercher querelle", ou l'abbé Bridaine (le baryton Hugues Blunat) dans l'irrésistible "Eh oui, je suis l'abbé Bridaine !" ou les couplets de "Pour faire un brave mousquetaire".

Autre surprise de cette version des "Mousquetaires au couvent" sous la direction musicale de Romain Dumas avec son orchestre et son Choeur Divinopera, c'est son niveau.

Les spécialistes le disent : derrière son apparente facilité, l'oeuvre de Louis Varney requiert des chanteurs, des choeurs et des musiciens de premier ordre. C'est le cas ici, où l'on retrouve par exemple dans le rôle de Simone, Marie Saadi, âme du projet et artiste lyrique à part entière.

Au plaisir du chant s'ajoute aussi celui du spectateur : Emmanuel Gardeil réussit astucieusement à peupler la scène d'une figuration qui peut dépasser les trente ou quarante personnes. Ainsi l'acte I, qui se passe à l' "Auberge du Mousquetaire gris", c'est dans un chatoiement de costumes (très réussis par Madeleine Nicollas), de couleurs et de personnages truculents et chantants que s'ouvre ces "Mousquetaires au couvent". Tout le monde, chanteurs ou figurants, est à l'unisson, se frôle, danse, se taquine dans une ambiance digne du Châtelet.

L'acte II, où l'on est à l'intérieur du fameux couvent avec la mère supérieure (Marie-Caroline Husson), sœur Saint-Opportune (Caroline Duliège), Marie (Marie Cordier) celle que le mousquetaire Gontran de Solanges (Olivier Montmory) veut enlever avec le concours de son ami Narcisse de Brissac (Cédric Le Barbier) ne déçoit pas non plus. Là encore, les scènes sont drôles et propices à "tubes".

Dans leur adaptation, Emmanuel et Jean-François Gardeil ne se privent pas de quelques anachronismes, sans trop charger la barque, et se permettent aussi quelques références plus inattendues : ce deuxième acte finira dans un délire musical proche d'un "Sister Act" (sans Whoopi Goldberg).

Evidemment, tout s'arrangera au troisième acte avec encore de très beaux moments, comme le très connu "prenons l'échelle", une échelle qu'on n'aura pas trouvé chez Ikéa, bien entendu.

Gaie, généreuse, ouverte à tous les curieux qui y passeront une soirée totalement divertissante, loin de toute arrière-pensée qu'ils soient croyants ou pas, cette production des "Mousquetaires au couvent" est promise à de nombreuses festivals et mériterait d'être rejouée régulièrement sur des scènes pas forcément lyriques.

Ni poussiéreuse ni ennuyeuse, "Les mousquetaires au couvent" est au contraire l'oeuvre idéale pour ouvrir au plus grande nombre le chant lyrique.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=