Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les étendues imaginaires
Yeo Siew Hua   mars 2019

Réalisé par Yeo Siew Hua. Singapour/France/Hollande. Thriller. 1h39 (Sortie 6 mars 2019). Avec Xiaoyi Liu, Peter Yu, Jack Tan (II), Yue Guo, Ishtiaque Zico, Kelvin Ho, George Low, Andie Chen et Luna Kwok.

Après Eric Khoo, auteur de "Hotel Singapura" et de "La Saveur des Ramen", Yeo Siew Hua est le deuxième réalisateur originaire de Singapour à s'imposer sur les écrans français.

Son second film, "Les étendues imaginaires" est en effet un film marquant, pas forcément aimable ni totalement compréhensible, qui reste en tête et pose question quelques semaines après l'avoir vu.

Déjà en soi, Singapour ville-État en perpétuelle mutation est dépositaire d'une modernité inquiétante où il ne fait pas bon appartenir aux esclaves modernes venus de toute l'Asie pour construire ces gratte-ciels qui sortent chaque jour d'un littoral bétonné.

Dans "Les étendues imaginaires" de Yeo Siew Hua, ce monde est décrit dans une première partie presque documentaire.

L'inspecteur Lok enquête sur la disparition de Wang, un travailleur immigré chinois, et découvre les piteuses conditions dans lesquelles ces travailleurs sont logés et survivent à la spartiate.

Alors qu'ils érigent une ville "postmoderne", ils sont parqués dans des quasi-bidonvilles, sans aucun droit véritable, avec une épée de Damoclès au-dessus d'eux : l'impossibilité de repartir, leurs passeports étant confisqués par leurs patrons ou les autorités singapouriennes.

Le film de Yeo Siew Hua est très angoissant sur le sort de ces immigrés et, dans un premier temps, on prendrait presque comme une bonne chose, le moment où le film bascule vers un certain "fantastique social" quand l'inspecteur Lok débarque pour son enquête dans un cybercafé qui était fréquenté par Wang.

Dès lors, le film prend une autre tournure qu'on pourrait qualifier de "lynchienne" avec la présence mystérieuse de Mindy, la jeune femme qui s'occupe du lieu. L'inspecteur Lok croit que Wang y survit ou est devenu une entité virtuelle.

Peu à peu, le film change d'ambiance : au glauque de l'envers du décor singapourien succède un autre glauque, celui des gamers en veille permanente, celui d'un autre monde virtuel pas plus édénique.

"Les étendues imaginaires" de Yeo Siew Hua est un film dans lequel il faut se laisse emporter sans chercher à tout en saisir. Peter Yu est un inspecteur Lok hanté par le fantôme qu'il recherche et sa performance halluciné est très convaincante.

La critique qui a déliré sur "Burning" de Lee Chang Dong devrait comparer le film coréen avec le film singapourien : ce dernier contient un vrai mystère, prolonge sans le copier le cinéma antonionien.

"Les étendues imaginaires" de Yeo Siew Hua laisse son spectateur vraiment lessivé. Entre dégoût pour cet ultra-libéralisme à son paroxysme, qui consomme les hommes comme le Moloch les enfants, et fascination pour le nouvel enfer virtuel, ses couleurs et ses mélodies sucrées, permettant à ses accros d'oublier cette triste réalité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=