Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Arc et la Flûte
Arne Sucksdorff.    (février 2019) 
Réalisé par Arne Sucksdorff. Suède. Aventure. 1h30 (Sortie 20 février 2019 - 1ère sortie 1957). Avec Chendru, Ginjo, Riga et Tengru-Shikari.

Quel plaisir de découvrir des grands cinéastes oubliés ! Une fois de plus, Malavida films a vu juste en ressortant deux des films du suédois Arne Sucksdorff, "La grande aventure" (1953) et "L'Arc et la Flûte"(1957).

Si "La Grande aventure" se passait en Suède, "L'Arc et la Flûte"" se déroule au centre de l'Inde, dans la tribu des murias, qui vit et est encore organisée comme aux premiers temps historiques, avec des chasseurs et des paysans.

Il ne faudra que quelques plans, voire quelques images, pour comprendre que ce film tourné en scope dans un "technicolor" de rêves, n'est pas un documentaire ordinaire qui aurait pu, à l'époque, faire les beaux jours des séances "Connaissance du monde", mais un film rare, dans la lignée de ceux de Robert Flaherty ou du "Fleuve" de Jean Renoir.

Comme les œuvres de Flaherty, "L'Arc et la Flûte" d'Arne Sucksdorff est un documentaire "fictionné". Les autochtones jouent une histoire écrite, racontée en voix off comme s'il s'agissait de la vraie histoire d'un village craignant un léopard mangeur d'hommes.

Arne Sucksdorff a pris pour héros Gingo, un chasseur muria, qui a épousé Riga, issue d'une autre tribu et qui, suite à ce mariage, subit un certain ostracisme de sa communauté.

Ici, les hommes et les femmes sont belles et les lieux dans lesquels ils vivent sont idylliques. Mais la présence hypothétique du grand fauve pèse comme une menace, occasion pour le cinéaste de tourner de magnifiques plans nocturnes où le léopard rôde.

"L'Arc et la Flûte"" d'Arne Sucksdorff est une œuvre dépaysante, digne du "Livre de la Jungle" ou d'"Elephant Boy", les célèbres films des frères Korda qui firent du petit cornac Sabu une grande vedette.

C'est aussi l'occasion d'une interrogation sur la fragilité de ce monde "paradisiaque" reconstitué par le cinéma. Même si la fable s'inscrit dans la logique mythique, on sent très bien que voir les Murias jouer les Murias pour le spectateur international, c'est déjà un signe de leur prochaine disparition.

Si l'on compare "L'Arc et la Flûte"" d'Arne Sucksdorff et les films africains de Jean Rouch eux aussi fictionnés, on voit tout de suite que le film suédois n'a aucune dimension ethnologique ni idéologique, qu'il ne vise qu'à faire rêver et n'ouvre aucune perspective pour les personnages filmés.

C'est sans doute sa limite, mais il ne faut pas oublier que le réalisateur est suédois, ne se préoccupe que de la beauté des choses et des êtres et n'a aucun point de vue sur les Murias confrontés à l'Inde post-coloniale, qui va niveler bien des différences et dont le développement et la croissance économiques conduiront inéluctablement à la disparition des tribus "indigènes" comme la leur.

Il faut donc regarder la belle histoire triste de "L'Arc et la Flûte" d'Arne Sucksdorff comme un beau livre d'images flamboyantes et épiques et comme un film qui mérite d'être réévalué dans l'histoire du cinéma suédois et mondial.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=