Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Weezer
Weezer (Black Album)  (Crush Music / Atlantic)  mars 2019

"Noir c’est noir il n’y a plus d’espoir…" Pour son nouvel album, Weezer a choisi, après le bleu, le vert, le rouge et le blanc, le noir. Normalement, quand le groupe donne le nom d’une couleur à son disque, c’est plutôt bon signe. Pour le noir, c’est loupé, archi loupé même.

Bien que ce disque soit peut-être le plus bassement pop, dans le sens d’une pop FM tendance rotations lourdes, absence d’écriture musicale et mélodies guimauves, cette couleur noire semble bien être celle du deuil. Le deuil de ce groupe que nous avons tant aimé, les quatre premiers albums quand même… et quelques bonnes chansons par-ci par-là, mais de moins en moins, au sein de disques de plus en plus médiocres.

Nous ne parlerons pas de l’album de reprises (Teal Album), sorti il y a quelques semaines, qui dépasse l’entendement. Nous pensions avoir touché le fond. Avec ce nouveau disque, le groupe prouve qu’il a encore de la marge et peut encore creuser. Pas grand-chose à sauver dans ce naufrage. On a encore des frissons d’angoisse en repensant à "Can’t Knock The Hustle", "Living In L.A." et son refrain piqué à Police, "Zombie Bastards", "Byzantine", "Piece of cake", "The Prince Who Wanted Everything"...

Après quoi court Rivers Cuomo et sa bande ? Une éternelle jeunesse gagnée auprès de nouveaux fans (jeunes) mais au prix de son intégrité musicale ? A s’auto parodier ? Après l’argent en baissant son pantalon et en se mettant dans la position du petit lapin qui broute ? A piquer les fans de Maroon Five, Ed Sheeran ou Imagine Dragons ? Le pire, c’est qu’il y a toujours ce sens mélodique indéniable mais perdu dans des compositions vulgaires et une production beaucoup trop massive. Pourtant, au milieu de tout cela se cache deux titres : "High As A Kite" et dans une moindre mesure au cynique "I’m Just Being Honest". Preuve que le groupe est encore capable d’écrire de bonnes chansons.

Pour Prince, son Black album était maléfique, Pour Jay-Z, il aurait pu être de magnifiques adieux, pour Metallica le black album avait été celui de la consécration, mais quelque part aussi le début de la fin. Pour Weezer, il ne sera ni maléfique (quoi que...), ni magnifique, ni une consécration. Il sera juste une purge.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Make Believe de Weezer
La chronique de l'album Hurley de Weezer
La chronique de l'album The White Album de Weezer
La chronique de l'album Pacific Daydream de Weezer

En savoir plus :
Le site officiel de Weezer
Le Soundcloud de Weezer
Le Facebook de Weezer


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=