Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Shiloh
Shelby Foote  (Editions Rivages)  février 2019

Shelby Foote est un romancier et historien américain, admirateur de William Faulkner, auteur de nombreux ouvrages et de recueils de nouvelles. Il est l’auteur d’un ouvrage monumental, construit en trois tomes, non traduit en Français, écrit entre 1958 et 1975, intitulé La guerre civile, une Histoire. Quelques années avant l’écriture de cette œuvre, il publia en 1952, Shiloh, un ouvrage consacré à la bataille éponyme, qui se déroula entre le cinq et le sept avril 1862, en pleine Guerre de Sécession. Les éditions Rivages ont eu la merveilleuse idée de nous proposer une traduction de ce roman qui nous permet de découvrir un auteur de grand talent.

La bataille de Shiloh fut l’une des batailles les plus meurtrières de l’Histoire des Etats-Unis avec près de 3.000 morts et plus de 16.000 blessés. En pleine Guerre de Sécession, elle opposa les forces confédérées des Etats du Sud à l’Armée de l’Union Nordiste.

Ce n’est pas la plume de l’historien que prend l’auteur avec cet ouvrage mais celle du romancier, souhaitant construire une fiction pour mieux décrire l’Histoire. Avec Shiloh, Shelby Foote ne s’intéresse pas à la Guerre de Sécession en tant que tel mais à ses combattants, à leur ressenti au milieu des champs de bataille, pour mieux la dénoncer.

Avec Shiloh, il décide donc de leur donner la parole, autour d’un roman choral regroupant des personnages de fiction, des combattants issus des deux camps, ayant des grades, des origines sociales et géographiques différentes. Son écriture et les registres de langue différents qu’il utilise pour les témoignages des différents protagonistes permet aussi de dévoiler des capacités intellectuels différentes parmi les combattants, expliquant leurs rapports différents face à ce qu’ils vivent.

En alternant les témoignages des deux camps, Shelby Foote permet au lecteur de mieux appréhender les différences de points de vue des Sudistes et des Nordistes, même si les deux camps se rejoignent dans le fait qu’ils sont chacun persuadés du bien fondé de leur camp. Le livre est construit autour de six personnages et de sept chapitres, le premier personnage, un lieutenant sudiste, ouvrant et clôturant l’ouvrage. L’un après l’autre, un soldat, un capitaine, un sergent et un régiment nous déroulent la chronologie de ces deux jours de combat.

Dès le début de l’ouvrage, l’auteur, par l’intermédiaire du lieutenant Palmer Metcalfe, insiste sur l’inutilité de la guerre et de cette bataille que le lieutenant cherche par tous les moyens à éviter. Les témoignages suivants confirmeront alors le ressenti du lieutenant montrant la peur envahissant les combattants, la folie qui les touche, les corps mutilés et les morts qui s’accumulent dans un déluge de violence, poussant certains à déserter.

Shelby Foote déroule et entrelace les récits personnels de chaque personnage en y intégrant des éléments historiques concernant la bataille au travers de descriptions météorologiques et environnementales précises qu’il veut fidèles à la réalité historique, associées aux conditions de vie des soldats. Ces mots sont puissants et percutants pour décrire les maux des soldats, leurs souffrances et leurs peurs au milieu des horreurs qu’ils subissent. Il révèle l’absurdité de cette guerre et de cette bataille, les contours de la nature humaine et la violence des combats.

Tout est soigné dans cet ouvrage édité par Rivages, de la superbe couverture à l’excellente traduction d’Olivier Deparis. Au final, Shiloh se lit comme un roman, ce qu’il est après tout, tout en nous renseignant avec une précision diabolique sur la Guerre de Sécession. C’est bien là la force de la littérature que celle d’utiliser l’histoire pour nous conter l’Histoire.

Shiloh est un livre magnifique, tout simplement qui se devait d’être traduit en français. C’est désormais chose faite.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=