Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Trajan
Christophe Burgeon  (Editions Perrin)  janvier 2019

Les éditions Perrin continuent leur belle idée que celle de nous proposer des biographies de grande qualité concernant les empereurs romains. Après celle de Commode, le temps est venu de s’intéresser à un autre empereur, Trajan.

Pour nous raconter la vie de cet empereur romain, c’est Christophe Burgeon qui s’y colle. Christophe Burgeon est rattaché à l’université catholique de Louvain. Il est l’auteur de nombreuses monographies et d’articles scientifiques consacrés aux guerres puniques et à la moralité romaine. Il a notamment publié Domitien, un empereur controversé.

Deuxième empereur de la dynastie des Antonins, Trajan fut maintes fois qualifié d’Optimus Princeps tant par le Sénat que par le peuple. Ce fils de soldat, né en 53 et qui régna de 98 à 117 fut-il pour autant le meilleur empereur que les Romains aient connu ?

Indéniablement, il fut le restaurateur de l’idéal augustéen construit autour d’une autocratie éclairée, respectant le Sénat et accordant de l’importance à la libertas individuelle. Conduisant une politique d’aide sociale destinée en premier lieu aux enfants pauvres et aux agriculteurs peu aisés, il améliora les conditions de vie des plus démunis. Administrateur efficace, dévoué au bien public, il entreprit en outre de grands travaux, fit rénover et agrandir le système d’approvisionnement en eau et bâtir le plus monumental des forum, qui porte encore son nom.

Cet homme d’Etat admiré par Machiavel fut aussi un redoutable chef de guerre, qui eut à cœur non seulement de renforcer les limes le long du Rhin, mais encore de mener une politique de conquêtes, portant l’Empire à son apogée.

Trajan est un personnage complexe. Dépeindre sa personnalité n’est pas simple. Définir son projet politique et analyser le déroulement de ses campagnes militaires demeure une entreprise difficile pour l’historien. Pour répondre à la question s’il fut le meilleur empereur romain, l’auteur a décidé de découper son ouvrage en trois parties : "Trajan avant Trajan", "Trajan l’administrateur" et "Trajan le chef de guerre".

La première partie est donc consacrée aux origines familiales de Trajan, à la montée en puissance de l’Ulpii, ainsi qu’au rôle que l’Antonin joua sous les principats de Domitien et de Nerva. L’auteur en profite pour évoquer son caractère.

La deuxième partie de l’ouvrage traite de la politique mise en œuvre par l’empereur tant à Rome que dans les provinces conquises, ainsi que des réformes sociales, juridiques et financières entreprises sous son règne.

La troisième partie aborde les guerres de conquêtes menées à l’Est par Trajan avec les guerres daciques, la conquête de l’Arabie, la guerre contre les Parthes. Elle nous montre notamment la relation privilégiée entretenue par Trajan avec l’armée. La fin de cette partie concerne la mort de Trajan et sa succession.

Avec cet ouvrage, qui se lit très facilement, l’auteur réussit à restituer la pleine dimension de cet empereur d’exception. Il s’inscrit totalement dans la lignée des autres biographies des empereurs romains proposées par les éditions Perrin en nous brossant un tableau complet de l’empereur Trajan.

Ne reste plus qu’à attendre une nouvelle biographie d’un empereur romain, qui devrait arriver bientôt j’imagine.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Commode" d'Eric Teyssier

En savoir plus :
Le Facebook de Christophe Burgeon


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=