Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Belle-Amie
Harold Cobert  (Editions Les Escales)  février 2019

Il y a un point sur lequel l’ensemble du petit monde des mots et des lettres est unanime : le pari est osé. Reste à savoir s’il est relevé. Après s’être badigeonné à l’encre de Guy de Maupassant, Harold Cobert propose une suite à son Bel-ami dans Belle-amie que voici.

Bel ami, c’est Georges Duroy, un ancien sous-officier sans autre talent que celui de faire chauffer la mastercard et séduire les femmes. Opportuniste à souhait et briseur de ménage, Duroy se marie finalement avec une richissime héritière : Suzanne Walter. Et c’est là que commence Belle-amie. Duroy se fait désormais appeler Du Roy De Cantel, il est toujours aussi snob et infidèle, et rêve toujours de gloire électorale. Damned Trump inside.

"Les ambitieux de son espèce n’aiment pas qu’on leur rappelle leurs faiblesses".

On pourrait facilement détester le personnage, mais non, Georges a ce quelque chose d’attachant, ce regard cynique porté sur lui-même, cette affection à la perfection, cette manière de vouloir toujours plus, toujours mieux. Il est un grand rêveur. A l’image de Maupassant.

De magouilles en bidouilles politiques, de ronds de jambes en joutes verbales, des discours et des phrases toutes faites, des femmes conseillères dans l’ombre, les ingrédients d’une fresque politique sont là. Du Roy brigue un poste de député dans son canton, et puisque la fin justifie les moyens, il emprunte les sinuosités de la chose : il promet, sourit, s’incline, casse et encense.

Pas facile d’emprunter la plume de Guy sans lui faire des enfants dans le dos, Harold Cobert réussit toutefois à nous faire oublier le Duroy originel pour nous dérouler un Du Roy De Cantel plus vrai que nature, à croire que Monsieur Guy est dans sa peau. Nous reconnaissons aisément la puissance de l’argent et ses liens avec l’accès au pouvoir au XIXème siècle. Pas si éloigné de nos sociétés encanaillées se débattant avec la bienveillance et le quinoa sans sel.

Amis de la finance, si vous aussi considérez que la loi c’est pour les autres, si la politique est un jeu et le pouvoir un graal en forme d’écharpe transversale, Belle-amie est fait pour vous. Si vous aimez les courtisans, les guêtres et les robes impossibles à boucler, les crinolines et les prénoms sans diminutif, Belle-Amie vous sera agréable à la détente.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Harold Cobert


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=