Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Emmanuel Tellier
La disparition d'Everett Ruess  (December Square)  mars 2019

"God, how the wild calls to me.
There can be no other life for me but that of the lone wanderer.
It has an irresistible fascination. The lone trail is the best for me." Everett Ruess

"Le Soleil, le foyer de tendresse et de vie, 
Verse l'amour brûlant à la terre ravie, 
Et, quand on est couché sur la vallée, on sent 
Que la terre est nubile et déborde de sang ; 
Que son immense sein, soulevé par une âme, 
Est d'amour comme Dieu, de chair comme la femme, 
Et qu'il renferme, gros de sève et de rayons, 
Le grand fourmillement de tous les embryons !" Arthur Rimbaud

Oh mon dieu que ce disque est beau !

En novembre 1934, Everett Ruess, jeune explorateur attiré par la nature sauvage, peintre et poète de 20 ans, disparaît mystérieusement sans laisser de traces dans le désert du sud de l’Utah, non loin du fleuve Colorado et des territoires Navajos. Emmanuel Tellier, journaliste (aux Inrockuptibles et Télérama notamment), musicien (Chelsea, Melville, La Guardia, 49 Swimming Pools), s’est emparé de ce personnage, est parti pendant quatre ans sur ses traces, a rencontré des passionnés comme lui de Ruess, a décortiqué la correspondance avec sa famille. Tout cela pour faire ce qu’il sait faire de mieux : partager, échanger, nous raconter des histoires de cette Amérique qu’il aime et qu’il connaît tant, parler de liberté, de résistance, de découverte, d’empathie pour les autres...

Avec justesse et humanité, il en a fait un film documentaire, et un disque d’une élégance rare (comme chez 49 Swimming Pools avec How The Wild Calls To Me, déjà autour de Ruess). Sa musique folk-rock, sur une base piano-voix (avec quelques lignes de cordes, parfois accompagné de Cassandre Berger au chant et par Olivier Libaux à la guitare) où le musicien est transcendé par le poète, est d’une intensité bouleversante et introspective. Elle convoque tout autant grands espaces et intimité. Elle possède une force qui vous happe immédiatement, et sans nécessiter la vision du film.

On est porté par ce sens de la narration, cette écriture et ce sens mélodique, par de grandes chansons ("Not Coming Home", "My Body You Will Never Find", "When I Go I Will Leave No Trace", "Cathedral Of Tears", "The Thousand Year Long Road", "531 North Ardmore Avenue", "Stella Alone With The Sky"…). Votre salon s’ouvre devant vos yeux, le désert de l’Utah apparaît et au loin… une silhouette...

Un disque qui fera date parce que fort musicalement, mais aussi parce qu’il ouvre les yeux sur un homme et une certaine Amérique, celle des années 1930. Une Amérique des laissés pour compte (ceux dans l’angle mort du rêve), celle magnifiquement mise en lumière par la photographe Dorothea Lange (Everett Ruess et Dorothea Lange furent amis) et qui fait encore résonnance maintenant. Alors oui : que cette histoire est belle, qu’elle est magnifiquement racontée, que ce disque est beau !

 

En savoir plus :
Le Facebook de Emmanuel Tellier


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=