Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Qui a tue mon pere
Théâtre de la Colline  (Paris)  mars 2019

Monologue dramatique de Edouard interprété par Stanislas Nordey.

Sensible à la fonction politique du théâtre, Stanislas Nordey comédien, metteur en scène et directeur du Théâtre national de Strasbourg, a sollicité Edouard Louis, largement médiatisé comme la révélation littéraire de la saison 2014 avec "Pour en finir avec Eddy Bellegueule" relatant, dans le sillage de l'auto-socio-biographie pratiquée par la romancière Annie Ernaux, son enfance dans un milieu ouvrier et son parcours de transfuge de classe.

Celui-ci lui a donc proposé un monologue dramatique intitulé "Qui a tué mon père" qui se présente comme un témoignage autobiographique qui s'inscrit dans un registre documentaire qui a déjà largement investi les problématiques des populations défavorisées, de l'atavisme de classe et du déterminisme social.

Instillé de citations d'auteurs, philosophes et sociologues, il est constitué de fragments de souvenirs, décrits selon un pseudo naturalisme zolacien, d'une enfance encore proche, l'auteur étant encore vingtenaire, plus particulièrement rattachés à la figure paternelle, revus à l'aune du temps néanmoins écoulé face à père très diminué et malade.

Ce récit de résilience nove la révolte, la ressentiment et la rupture avec un père quasi archétypal d'un type social (famille nombreuse, pauvreté matérielle, misère intellectuelle, violence et alcoolisme, racisme sédimentés depuis des générations), en retour apaisé aux sources et en amour filial et insiste sur le sentiment récurrent de honte, infligée et éprouvée par le narrateur, honte induite par les autres, même de son propre milieu, honte de ses origines, honte de ne pas avoir été le fils de son père et honte de soi pour ses petites indignités personnelles

Et Edouard Louis, règlant son pas sur celui de son père spirituel, le sociologue Didier Eribon avec l'analogie de parcours avec "Retour à Reims", qui lui-même suit les traces du philosophe Pierre Bourdieu quant à l'oppression et à la violence sociales, achève son opus en manifeste virulent et accusatoire, là encore à la manière zolacienne, pour désigner nommément les politiques de haut niveau, présidents de la Réplique et ministres, comme assassins du peuple.

Conscient des faiblesses intrinsèques et dramaturgiques de ce premier opus écrit pour théâtre, Stanislas Nordey ne livre pas un monologue épuré de la parole seule. Il le met en scène au sens premier du terme avec la collaboration artistique de Claire ingrid Cottanceau.

Et, surtout, la scénographie de Emmanuel Clolus qui délimite l'espace du dire par un triptyque photographique en noir et blanc d'une modeste cité pavillonnaire de campagne et la matérialisation de la figure paternelle qui apparaît tel un fantôme démultiplié sous forme de mannequins-sculptures réalisés par Anne Leray et Marie-Cécile Kolly.

Et interprète, il use de tous les registres de jeu, de l'intime à la profération, avec son exceptionnel talent de passeur de textes.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=