Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La punition qu'elle mérite
Elizabeth George  (Editions Presses de la Cité)  mars 2019

Un nouvel ouvrage d’Elizabeth George est toujours un évènement en soi, au moins pour les amateurs de polars. Ce n’est pas pour rien que cette dernière est surnommée "La reine Elizabeth". Depuis son premier roman publié en 1988, récompensé en France par le Grand Prix de littérature policière, la romancière n’a jamais été réellement détrônée. Elle a une forte concurrence de la part de nombreux auteurs d’Europe du Nord mais ses titres continuent d’être des best-sellers non seulement aux Etats-Unis mais aussi dans les 35 pays où elle est publiée.

Cette américaine situe ses romans en Angleterre, par passion pour ce pays et sa culture. La relation entre ses principaux personnages, l’inspecteur Thomas Lynley, élégant et brillant et le sergent Barbara Havers, issue d’un milieu populaire, a évolué à travers des intrigues sophistiquées, témoignant d’un savoir-faire exceptionnel. Elizabeth George est l’héritière d’une tradition littéraire proche de celle de Charles Dickens. Elle explore ainsi toutes les strates de la société britannique, des aristocrates aux exclus. Au fil d’histoires prenantes et variées, elle éclaire de façon passionnante l’Angleterre d’aujourd’hui.

Son nouvel opus ne déroge pas à cette règle. L’histoire se déroule dans la bourgade bucolique du Shorpshire, tombé dans l’effroi lorsque le très apprécié diacre Ian Druitt est accusé de pédophilie. Placé en garde à vue, le suspect est retrouvé mort, pendu. La commissaire Isabelle Ardery, qui a été dépêchée sur les lieux depuis Londres et qui se débat avec ses problèmes d’alcool, a bien envie de classer l’affaire en suicide. Mais c’est compter sans la sagacité du sergent Barbara Havers. Coachée à distance par l’inspecteur Thomas Lynley, la londonienne gaffeuse et accro à la nicotine flaire le pot aux roses. Et s’il ne s’agissait pas d’un suicide ?

N’en déplaise à Isabelle Ardery, Linley et Havers vont reformer leur duo de choc pour observer de plus près la vie de cette petite ville qui semblait si paisible. Car, derrière leurs allures de gentils retraités ou d’étudiants fêtards, les habitants de Ludlow ont tous quelque chose à cacher…

De nouveau, Elizabeth George ne nous déçoit pas avec son nouvel ouvrage. Elle mêle intrigue et enquête passionnante avec ce grain de cocasserie qu’on lui connaît depuis bien longtemps maintenant. Celle-ci repose évidemment sur les relations entre les personnages tourmentés qu’elle met en scène et sur leurs dialogues surtout. L’intrigue, elle, est toujours aussi bien construite, malgré quelques longueurs qui auraient pu être évitées.

L’enquête va d’abord se porter autour du diacre qui s’est suicidé après avoir été accusé de pédophilie, puis auprès de ceux qui le fréquentaient. Assez vite l’enquête va s’orienter autour de jeunes étudiants, mais aussi autour de celui qui a retrouvé le diacre mort puis aussi autour de policiers municipaux. Chacun, de façons différentes, a des choses à cacher, des petits secrets qui, une fois réunis, vont faire progresser cette enquête.

Efficace, addictif et souvent drôle, l’ouvrage d’Elizabeth Georges reprend donc les codes du polar qu’elle maîtrise à merveille pour prolonger le plaisir de lecture que le lecteur prend quand il a entre les mains un livre de celle qu’on surnomme "Queen Elizabeth", surnom amplement mérité.

Elizabeth George sera présente à Paris le 28 mars avant de partir vers Lyon pour être présente à Quai du polar du 29 au 31 mars.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Elizabeth George
Le Facebook de Elizabeth George


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=