Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Sorcières de Salem
Espace Cardin  (Paris)  avril 2019

Comédie dramatique conçue et mise en scène par Emmanuel Demarcy-Mota d'après l'opus éponyme de Arthur Miller, avec Elodie Bouchez, Serge Maggiani, Sarah Karbasnikoff, Philippe Demarle, Sandra Faure, Jauris Casanova, Lucie Gallo, Jackee Toto, Marie-France Alvarez, Stéphane Krähenbühl, Eléonore Lenne, Gérald Maillet, Grace Seri et Charles-Roger Bour.

Emmanuel Demarcy-Mota présente une adaptation d'un des opus majeurs du dramaturge américain Arthur Miller qu'il considère comme "une pièce d’urgence, une œuvre d’engagement politique et social, qui montre comment l’intolérance et l’aveuglement collectif peuvent déchirer une communauté humaine".

Avec "Les Sorcières de Salem", le dramaturge américain retrace, à fin analogique avec la répression des communistes et de leurs sympathisants menée pendant la période de la Guerre froide sur le fondement de "la peur rouge" par la commission sur les activités anti-américaines, la chasse aux sorcières qui, au 17ème siècle, s'est déroulée dans une colonie autarcique et puritaine du Massachusetts.

Le titre original "The Crucible" rend compte des conditions particulières, celle d'une communauté autarcique sous influence d'une religion rigoriste et d'un socle archaïque de croyances et superstitions concourant à analyser des faits comme des phénomènes surnaturels et ériger Satan en bouc-émissaire ontologique.

Tout commence par le "péché de chair" adultérin d'un sieur Proctor (Serge Maggiani) qui se solde par le renvoi sans ménagement, par l'épouse trompée (Sarah Karbasnikoff), de sa complice, la très jeune servante (Elodie Bouchez). Celle-ci, animée d'un désir de vengeance fait usage de rites vaudous pratiqués par une esclave carabéienne (Marie-France Alvarez) qui, découverts, constitue la première pièce d'un terrible engrenage dans lequel sont précipités des adolescentes hystériques (Grace Seri, Lucie Gallo et Eléonore Lenne), des adultes paranoïaques (Sandra Faure), inconséquents (Charles-Roger Bour) ou instigateurs à des fins personnelles (Stéphane Krähenbühl).

Et la machine s'emballe quasiment en roue libre pour mener au chaos qui ébranle et dépasse tant les autorités religieuses (Gérald Maillet et Philippe Demarle) que l'institution judiciaire (Jackee Toto et Jauris Casanova).

Elaborée sous forme de tableaux arc-boutés sur des scènes de confrontation violente par François Regnault, Julie Peigné et Christophe Lemaire, la partition française se concentre sur l'essentiel que la version scénique de Emmanuel Demarcy-Mota place dans une étrange atmosphère hybridant irrationalité, réalisme et onirisme.

Celle-ci résulte de l'esthétique quasi-castellucienne, par son utilisation du rideau de tulle, qui préside à la scénographie réalisée en collaboration avec Yves Collet également concepteur avec Christophe Lemaire des belles et inquiétantes lumières d'outre-tombe.

Déployé conformément aux fondamentaux d'Emmanuel Demarcy-Mota qui tiennent au théâtre d'images et au théâtre symboliste, le spectacle est soutenu par le jeu émérite des comédiens unis dans une remarquable choralité.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=