Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Novatom
Interview  (Montbrison)  samedi 30 mars 2019

Novatom est un groupe de Saint-Etienne, réunissant trois frères, partageant un goût commun pour le rock’n’roll.

L’album Misty Silhouettes est un concentré d’énergie qui se résume en 9 titres. Son surpuissant, le trio rock, agrémente sa musique, l’enrichit plutôt de sonorités électroniques (industrielles dirais-je, mais cela n’engage que moi). Parfois, les influences plus planantes du compositeur prennent le dessus mais c’est pour mieux te reposer avant de remettre le couvert.

J’ai découvert là un album d’un groupe absolument phénoménal et les titres, tombant rarement sous les 4 minutes, te surprennent, te remuent et te secouent. Mention spécial à "Another face" (mon chouchou) et à "Why ?". Bref, c’est juste l’album à ne pas louper. Fonce découvrir tout cela et tu le sais, comme je t’aime bien, je t’ai mis les liens pour en savoir plus. Sois curieux.

J’ai eu le plaisir de rencontrer Emmanuel, le bassiste pour un échange à bâtons rompus, dans son magasin d’instruments de musique, basé à Montbrison (tu sais, le pays de Mickey 3D, de la Fourme et de notre vénéré chef).

Vous êtes de Montbrison ou de Saint-Etienne ?

Le groupe, l’asso du groupe est basée à Saint-Etienne, on répète dans un autre endroit et nous sommes trois de trois villes différentes.

Vous êtes trois frères, ça se passe comment niveau ambiance ?

Au top ! Jamais d’embrouilles ! Ca fait 25 ans voire plus qu’on joue ensemble. Nos parents sont musiciens, ils ont joué dans un groupe et on a toujours eu des instruments à la maison. L’été, au lieu de s’ennuyer, on allait dans la salle de musique, bien fraîche en plus et sans vraiment savoir jouer en plus. Jon (Jonathan) et moi on jouait par-dessus David qui était déjà batteur. Il y avait beaucoup de mimétisme. Des trucs simples au début.

Vous êtes des autodidactes ?

Moi à la basse, j’ai pris une année de cours, mais le côté théorique m’a vite ennuyé. Je n’ai fait que de la musique avec mes frères. On n’a fait que des répètes ensemble.

On est né il y avait déjà une batterie et on a commencé par jouer de la batterie. A la base, on est tous les trois batteurs. Et à un moment donné on a changé, comme ça naturellement, parce que Jon s’est mis à la guitare et moi à la basse, parce que j’étais plus grand et que le manche est plus long (rires).

On a commencé, on a joué, joué et joué et que des compos.

Pas de reprises ?

Si deux ou trois fois, on s’y est amusé, par exemple samedi on a fait les Kings et Génération de 3DK, groupe Montbrisonnais. On est avant tout compo.

Même quand on débutait, on partait sur un truc et on brodait autour.

Et Jon a commencé à composer très tôt.

Et maintenant c’est lui qui fait tout ?

Il amène beaucoup de choses en répétition et on travaille ensemble autour et au final, il amène un ultime arrangement et c’est lui qui va l’optimiser, notamment avec l’électro parce que c’est lui qui programme. Quand ça passe dans la machine de l’électro, il y a comme un remix et on part sur ça.

On bosse bien tous les trois.

A la base, Jon jouait tout seul et le groupe est parti comme ça.

Il devait jouer au collège et son pion c’était Mickey 3D (Michaël Furnon) et il l’a réinvité pour un vrai concert, et Jon nous a demandé de l’accompagner et on a bossé des titres 3 - 4 semaines avant le concert et on les a joué là-bas trois fois de suite (rires). Notre tout premier concert.

On s’amusait bien, on s’est dit on tient un truc et on a continué.

On voit sur scène que vous y prenez du plaisir !

Nous on s’amuse, et si demain on peut en faire notre métier on signe bien évidemment. Même si je suis bien dans mon magasin, j’adorerais aller sur la route bien sûr.

Bien sûr parfois c’est plus stressant que d’autres, mais là, samedi, on était bien.

Et là c’est votre premier album ?

Non, c’est le premier de Novatom, mais avant on avait un autre nom. On s’appelait Super Fudge Chunk. On est né à l’époque de Rage Against the Machine et des Red Hot Chili Peppers.

Notre culture musicale est tellement large. On a vécu toutes ces années 80 et 90 avec du rock américain. On écoute de tout, tu vois là on écoute du hip-hop américain (ndlr : dans la boutique).

Tu ressens aussi les goûts de Jon, il est très fan de Radiohead avec des choses planantes.

Il faut avoir de l’ouverture d’esprit dans la musique.

Bizarrement, on a eu beaucoup de retours de webzine metal, ou de magazine metal.

Il n'y a pas un moment où on se dit qu’on est un peu vieux pour faire du rock ?

Pffff non.

Merci ça me rassure ! (rires)

Non, on sait qu’on a vieilli, qu’on a plus la fougue qu’on avait à 20 ans. Il y a toujours un cycle où, après une série de concerts, on fait une pause et on a vite vraiment envie d’y retourner.

Du coup, j’arrive à comprendre que de "vieux" groupes ne veuillent pas s’arrêter ou revenir. Il y a toujours un espoir qui renaît et se dire : "tiens, cette année, je vais faire plus de scène, ce petit espoir d’en faire notre métier".

Merci à toi Emmanuel, pour ton accueil, ta disponibilité et les CD.

Lecteur, fonce sur les liens, va découvrir ce groupe et éclate toi bien !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Novatom en concert à la Salle Guy Poirieux (samedi 30 mars 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Novatom
Le Bandcamp de Novatom
Le Soundcloud de Novatom
Le Facebook de Novatom


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=