Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ce que cela coûte
Wilfred Charles Heinz  (Editions Monsieur Toussaint Louverture)  février 2019

"Ecrire c’est construire un mur de pierre sans mortier, on place les mots un par un, on les ajuste, on les enlève, et on les ajuste à nouveau, jusqu’à ce qu’ils soient imbriqués et stables"

Ces mots prononcés W.C. Heinz, l’auteur de Ce que cela coûte résonnent de toute leur splendeur à la lecture de ce superbe ouvrage datant de 1958 que les éditions Monsieur Toussaint Louverture ont eu la superbe idée d’éditer.

Le livre, l’objet, est juste sublime, dans une édition hyper soignée, dans la continuité du travail produit par ses éditeurs qui aiment nous proposer à chaque livre de superbes objets. Les coins sont arrondis, la couverture est sérigraphiée sur du papier contenant des fibres de cuir, les coutures sont en fil coloré et le papier intérieur est de qualité supérieur. Tiré à 5000 exemplaires en édition limitée et numérotée, il est donc un objet précieux que je suis ravi de posséder.

Evidemment, un objet sans contenu brillant n’aurait su très peu d’intérêt et ici le livre, son contenu, est à la hauteur de son contenant. Simple, épuré et magnifique. C’est tout simplement un petit bijou de la littérature américaine, dans ce qu’elle a de plus beau.

L’auteur, chroniqueur, correspondant de guerre, journaliste sportif et romancier, véritable boxeur des lettres, a jeté les bases de ce qu’allait devenir le nouveau Journalisme de Tom Wolfe.

Le livre est centré autour du boxeur Eddy Brown. Tout de mesure et de détermination, lentement, on le voit se préparer pour son prochain combat de boxe, le combat de sa vie, celui qui pourrait lui permettre de devenir champion du monde des poids moyen. Après neuf ans sur le ring, son heure a donc sonné, après avoir cumulé plus de 80 victoires pour trois défaites, il va enfin combattre pour le titre. Ses luttes, son travail quotidien et ses sacrifices vont bientôt trouver leur sens lors d’un unique match.

En attendant, ce fils de maçon doit se preparer. Et telle une caméra, Franck Hugues, journaliste esthète, suit l’athlète les derniers jours avant ce combat. Entraînements, repas, conversations, Franck capture toutes les difficultés, les joies et les doutes d’un homme au moment décisif de sa vie mais aussi l’intense relation qui le lie à son manager, Doc Caroll, à la fois coach, père et démiurge, qui a attendu toute sa carrière le boxeur qu’il pourra façonner et mener au sommet.

Vous l’avez donc compris, c’est un donc un superbe portrait intime d’un boxeur à l’entraînement que nous offre W.C Heinz, un superbe livre sur la boxe, que l’on a coutume d’appeler le noble art. Ce que cela coûte est un ouvrage qui évoque la passion de ce sport, les nécessaires efforts que doivent faire les boxeurs pour arriver à entrevoir la lumière et l’abnégation qui est le fil conducteur de l’entraînement d’un champion.

C’est aussi un formidable témoignage sur les relations humaines qui se tissent entre un champion et son entraîneur qui voguent vers la même ambition. Il est un formidable témoignage sur le monde de la boxe dans les années 50, bien loin de celui que l’on connaît actuellement qui repose sur des sommes d’argent astronomiques, dépendant des retransmissions télé. Il est surtout une formidable œuvre littéraire, superbement écrit, passionnant du début à la fin que l’on aime ou pas la boxe.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=