Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Seule à mon mariage
Marta Bergman  avril 2019

Réalisé par Marta Bergman. Belgique. Drame. 2h01 (Sortie le avril 2019). Avec Alina Serban, Tom Vermeir, Rebeca Anghel, Marian Samu, Viorica Tudor, Johan Leysen, Karin Tanghe, Jonas Bloquet et Mitika Samu.

S'il n'y avait rien d'autre de notable qu'elle dans "Seule à mon mariage" de Marta Bergman, la présence lumineuse d'Alina Serban dans le rôle de Pamela suffirait à conseiller ce film belgo-roumain.

Mais Marta Bergman, documentariste qui passe ici à sa première fiction et qui connaît bien la communauté rom, sait rendre vraie la vie de ses personnages, réussit à planter le décor de leur existence aléatoire avec de petits détails et sans sombrer dans le pathos pour décrire leur misère noire.

Mieux, elle parvient à rendre crédible le basculement de Pamela dans la belgitude moyenne et la résolution de l'histoire de cette jeune rom qui se rêvait femme d'intérieur occidentale, est logique, évidente et dénuée du moindre jugement de valeur.

Pamela, toute jeune femme, et déjà maman, vit avec sa grand-mère et sa fille au fin fond d'une banlieue rurale d'une ville roumaine.

Elle investit ses maigres économies dans un site de rencontres dans le but de refaire sa vie passablement sans perspectives en se mariant à un Européen en mal d'amour. Elle jette toutes ses forces morales et intellectuelles dans cette aventure et, miracle, elle "séduit" un Belge bien sous tous rapports.

Quittant mère et fille, elle se retrouve aux côtés de Bruno, un grand gaillard pas loin de la quarantaine et qui n'a pas su couper vraiment le cordon ombilical avec papa et maman.

Toute la seconde partie de "Seule à mon mariage" de Marta Bergman est l'histoire d'une "sauvageonne" qui découvre la réalité du mode de vie post-industriel dans les villes de grande solitude de l'Union européenne.

Alina Serban, actrice instinctive, capable de passer en quelques secondes de l'hystérie à la mélancolie, compose une inoubliable Pamela, qui laisse sa fille sans se retourner, sans savoir ce qu'elle va devenir.

Face à elle, Bruno, son "promis", est joué par l'excellent Tom Vermeir, tout en nuances dans ce rôle de garçon souriant et bonace. Viorica Tudor, la grand-mère, est formidable en vieille chanteuse mal embouchée et déclinante qui s'occupe d'une petite-fille qu'elle feignait de ne pas aimer.

Dans une Roumanie plus vraie que nature, océan de pauvreté impensable, on sent un élan de vie qui fait défaut à l'autre Europe, celle qui prépare le mariage de Bruno et de Pamela, avec écran plat géant comme symbole d'une vie morne.

Qu'on ne s'y trompe pas, "Seule à mon mariage" de Marta Bergman n'est pas un film manichéen. Chacun y a ses raisons, traîne derrière lui un passé immémorial dont on ne sort pas comme ça. Il ne suffit pas d'un clic d'ordinateur et d'une conversation par "Skype" pour que les différences s'effacent et qu'un conte de fée s'enclenche.

Pourtant, il y a des erreurs qui rendent forts et des départs qui scellent un destin. Pamela est en marche vers le sien. Elle l'a choisi. Et, au final, Il y a peut-être enfin de l'amour dans ce qui ressemble de loin à de la simple fatalité "classique".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=