Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce En lieu sûr
Ryan Gattis  (Editions Fayard)  mars 2019

On attendait un nouveau livre de Ryan Gattis depuis maintenant 4 ans, depuis la sortie de l’excellent Six Jours qui nous avait révélé cet auteur américain avant d’obtenir le prix Lire du roman noir. Six jours nous racontait dans un roman choral les émeutes de Los Angeles pendant six jours.

En lieu sûr est donc le second roman de l’écrivain, se passant toujours à Los Angeles, ville fétiche de l’auteur, au cours de l’année 2008. L’histoire tourne autour de deux personnages principaux, Ghost et Glasses et le livre alterne des chapitres courts qui concerne l’un ou l’autre.

Ricky "Ghost" Mendoza est un ex-addict et délinquant qui a fait le choix de changer de vie en cherchant à rester clean jusqu’à la fin de ses jours. Ghost a eu une tumeur au cerveau au début des années 90. Pendant son traitement, il a connu une jeune fille, Rose, atteinte de la même maladie qui lui a fait comprendre qu’il devait changer. Il a survécu à la tumeur mais pas elle. Il est rentré dans le rang, comme on dit dans le milieu et son activité aujourd’hui repose désormais sur l’ouverture de coffres-forts pour le compte d’agences gouvernementales, des stups aux fédéraux, prêtes à se payer ses services.

Sauf que le naturel va très vite revenir au galop. Un jour, découvrant que la personne qui compte le plus pour lui croule sous les dettes, il va se lancer de nouveau dans une nouvelle embardée à hauts risques : forcer un coffre et prélever l’argent sous le nez du FBI et des gangsters à qui il appartient, sans se faire prendre ni tuer.

Glasses, lui, est membre d’un gang de trafiquant de drogues qui est infiltré par la police. Son but est de gagner suffisamment d’argent pour mettre sa famille à l’abri du besoin, dans un lieu sûr.

L’auteur nous refait le coup de concentrer son récit sur seulement quelques jours, de nous offrir un livre noir, un thriller au rythme haletant qui projette le lecteur dans une ville de Los Angeles sombre et incandescente tout en nous faisant réflechir sur ce que nous ferions pour protéger quelqu’un que nous aimons.

Il nous propose néanmoins quelques retours dans le passé pour permettre au lecteur de mieux comprendre qui était Rick avant ce qu’il est devenu, en prenant soin de nous bercer par des musiques mélancoliques autour d’un amour perdu, celui de Rose, morte il y a une dizaine d’années. L’ouvrage débute d’ailleurs, ce qui est plutôt original, par une playlist musicale, intitulée Fuck Dying constitué d’une face 1 (toi) autour de 10 titres et d’une face 2 (moi) constituée de dix titres aussi. Cette bande son repose sur une cassette, d’où la double face, enregistrée par Rose pour Ghost quand ils étaient ensemble.

Avec En lieu sûr, on retrouve le style enlevé de l’auteur, découvert dans son précédent ouvrage, particulièrement divertissant alors que l’histoire racontée n’a apparemment rien de bien drôle, au contraire elle est plutôt sombre et mélancolique.

On retrouve aussi la dimension sociale qu’il aime donner à ses écrits. Quand son livre précédent se passait au moment des émeutes de Los Angeles, En lieu sûr se place pendant la crise économique qui toucha les Etats-Unis, suite à la crise des subprimes, entraînant des millions de gens dans le désarroi en perdant leur logement.

L’ouvrage est alors l’occasion pour l’auteur de porter des accusations virulentes à l’encontre de son pays au travers d’une critique du monde de la finance. Il ne fait pas dans la dentelle quand il s’agit de donner son point de vue sur les banques et les subprimes. Le livre possède une dimension sociale et politique indéniable, dans la lignée du précédent.

J’ai donc pris beaucoup de plaisir à lire ce nouvel ouvrage de Ryan Gattis, autant que celui que j’avais pris avec le précédent. Ryan Gattis confirme donc tout son talent d’écrivain qui en fait l’un des grands romanciers américains aujourd’hui.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Ryan Gattis


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=