Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 1793
Niklas Natt Och Dag  (Sonatine Editions)  avril 2019

C’est un puissant vent historique venu du Nord qui souffle sur la dernière publication des éditions Sonatine en ce doux mois d’avril. A la barre, un nouvel auteur dans son catalogue avec un certain Niklas Natt Och Dag, un jeune auteur suédois dont l’histoire familiale est intimement liée à l’histoire de Suède. Il est issu de la famille suédoise noble la plus ancienne qui est survécue. Ses ancêtres furent responsables du meurtre du rebelle Engelbrekt en 1436. Ils dirigèrent l’armée qui céda la ville de Stockholm aux danois en 1520. Sa famille fut contrainte à l’exil après avoir demandé l’abdication de Charles XIV en 1820.

1793, son thriller historique est un véritable phénomène d’édition, déjà vendu à plus de 250 000 exemplaires, élu meilleur premier roman suédois de l’année en 2017 et traduit dans 30 pays. Il vient d’arriver en France et on devrait entendre beaucoup parler de lui.

Inutile de vous préciser l’année pendant laquelle se déroule l’ouvrage, le titre parlant de lui-même. A cette époque, le vent de la révolution française souffle sur les monarchies du Nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable dans tout le pays. Le pays se retrouve en pleine effervescence, entre rumeurs de conspirations et paranoïa.

C’est dans cette atmosphère irrespirable que Michael Cardell, un vétéran de la guerre russo-suédoise, découvre dans un lac de Stockholm le corps mutilé d’un inconnu. L’enquête est confiée à Cecil Winge, un homme de loi tuberculeux. Ils vont affronter tous les deux le mal et la corruption qui règnent à tous les échelons de la société suédoise, pour mettre à jour une sombre et terrible réalité.

Niklas Natt Och Dag nous plonge avec son ouvrage dans le Stockholm du 18ème siècle. Il prend soin dès l’ouverture du livre de nous proposer une carte de cette ville en 1751 avant de nous balader dans les différents quartier de la ville qui portent des noms bien suédois compliqués à mémoriser. Sa superbe écriture, car il faut bien admettre que cet auteur possède des dispositions littéraires de qualité (et au passage saluer le travail de traduction de Rémi Cassaigne) nous permet d’appréhender parfaitement le contexte historique et sociale de l’époque, dans une Suède marquée par la pauvreté, la misère et la violence, dont le crime en est le parfait symbole.

L’auteur a pris soin aussi de travailler à partir de réalités historiques pour contextualiser son ouvrage tout en y apportant évidemment des éléments fictionnels. Après avoir vu la France prendre la voie de la révolution, le Roi Gustav III a passé les dernières années de son règne en pleine paranoïa, cherchant à se rapprocher de la bourgeoisie tout en développant un réseau d’espions pour être informé des intentions du peuple. Il ne se méfia pas de la noblesse et de sa propre cour qui seront les responsables de son assassinat en 1792. A la même période, la Suède est en conflit avec la Russie dans une guerre stérile qui plombe les comptes de l’Etat. Le peuple est mécontent, les caisses de l’Etat sont vides, la pauvreté s’installe dans Stockholm qui voit ses populations cherchaient du réconfort dans les tavernes qui fleurissent dans tous les quartiers.

Les deux personnages principaux du livre, ceux qui vont réaliser l’enquête concernant la cadavre retrouvé dans le lac envasé symbolisent ce contexte historique et cette ville de Stockholm vagabonde. Jean-Michel Cardell est un membre de la garde séparée, vétéran de la guerre russo-suédoise ayant perdu un bras qui passe son temps ivre mort dans les tavernes. Cecil Winge est un homme des lumières, un juriste réputé qui travaille pour la police, souffrant de la tuberculose. Sa toux sanguinolente empire de jour en jour, ce qui ne l’empêche de chercher à identifier ce cadavre tout en voulant comprendre la cause des amputations. Leur duo fonctionne à merveille, il est à mes yeux le grand responsable de la qualité du livre.

D’autres personnages jouent un rôle important dans l’histoire, notamment un homme qui est partie prenante avec les tortures subies par la victime et une jeune femme marquée par une vie éprouvante, que l’on découvre au départ sans trop savoir son lien avec l’histoire pour ensuite comprendre petit à petit, au fil de la lecture, sa place dans l’histoire.

1793 est un superbe récit historique et en même temps, un excellent thriller. Sa lecture s’avère captivante, appuyée par une superbe écriture et une construction originale autour de quatre parties qui se répondent et s’imbriquent, faites de récits et de flashback, formant un brillant puzzle que le lecteur prend plaisir à reformer sous la houlette de l’auteur.

1793 marque donc l’avènement d’un grand auteur, Niklas Natt Och Dag qui fait souffler un véritable ouragan sur le polar historique en ce début de printemps. Son livre nous fait voyager dans le temps et dans l’espace avec une grande habilité. Il ferait à mon avis un très bon film si un cinéaste avait la bonne idée de l’adapter sur nos écrans.

 

 


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=