Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orouni
Partitions  (December Square)  avril 2019

"Les notes ne sont pas que ce que l’on pense"

"A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles" Voyelles, Arthur Rimbaud

Orouni, c’est un peu la synthèse d’une pop ambitieuse, où émotion rime avec intelligence musicale, où complexité rime avec évidence, où sincérité rime avec humanité.

Ce quatrième album ne fait que confirmer tout le bien que nous pensions de sa musique. Parce qu’ils ne sont pas nombreux à manier ce genre d’écriture élégante et audacieuse qui donne autant envie de rêver, de s’attarder sur l’écriture, de faire de l’air guitare que de chantonner sous la douche. Il y a ce sens de la mélodie et le reste qui se construit tout autour avec une certaine subtilité. Pas de la pop de tout venant, plutôt exactement l’inverse. Des petits mondes, habités par quelques grand-britons (Kinks, Beatles, Belle & Sebastian, Robert Wyatt) dansant parfois sur des rythmes d’ailleurs. Des petits mondes qui paraissent beaucoup plus simples et beaucoup moins fragiles que ce qu’ils ne sont vraiment. Des chansons mélodiques et accessibles mais qui rompent avec les schémas établis.

Rémi Antoni, compositeur et chanteur a décidé dans ce disque de jouer avec les codes de la composition, en travaillant autrement les lignes mélodiques et harmoniques, les structures. Il joue également avec les instrumentations, les dynamiques, les lignes de fuite : les inversant, les modulant, les décalant, les séparant. Le processus est le même avec les paroles où la séparation est souvent au centre des enjeux. Pas un bouleversement majeur, rien de bêtement complexe mais assez pour rajouter du sel à de belles mélodies. On trouve donc plusieurs niveaux de lecture, plusieurs niveaux d’écoute. Mais quel que soit ce niveau le plaisir est toujours le même. Comment ne pas succomber à des titres comme "The Lives Of Elevators", "Former Lorry Driver", "No features", "Henriette Pivots", "Son Of Mistery", "Aloysius"...

Rémi Antoni est un peintre des couleurs musicales. Ce n’est pas qu’une image. Parce qu’il a le même phénomène neurologique, appelé synesthésie, qu’Olivier Messiaen, il perçoit des couleurs en fonction des notes ou des accords.

Si derrière Orouni se cache Rémi Antoni, derrière Orouni se cache également une histoire humaine, une histoire d’amitié, de rencontres de musiciens, comme une famille avec Guillaume Jaoul, Antoine Kerninon, Steffen Charron, Emma Broughton, Raphaël Thyss, Sofia Bolt, Nicolas Worms... Simplement du pur bonheur...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Jump out the window de Orouni
La chronique de l'album Grand Tour de Orouni
Orouni parmi une sélection de singles (novembre 2017 )
Orouni en concert aux Trois Baudets (lundi 29 juin 2015 )
Orouni en concert aux Trois Baudets (mercredi 11 janvier 2017 )
L'interview de Orouni (lundi 30 juin 2014)
L'interview de Orouni (11 juillet 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Orouni
Le Bandcamp de Orouni
Le Soundcloud de Orouni
Le Facebook de Orouni


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Orouni (11 juillet 2019)
Orouni (30 juin 2014)


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=