Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orouni
Partitions  (December Square)  avril 2019

"Les notes ne sont pas que ce que l’on pense"

"A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles" Voyelles, Arthur Rimbaud

Orouni, c’est un peu la synthèse d’une pop ambitieuse, où émotion rime avec intelligence musicale, où complexité rime avec évidence, où sincérité rime avec humanité.

Ce quatrième album ne fait que confirmer tout le bien que nous pensions de sa musique. Parce qu’ils ne sont pas nombreux à manier ce genre d’écriture élégante et audacieuse qui donne autant envie de rêver, de s’attarder sur l’écriture, de faire de l’air guitare que de chantonner sous la douche. Il y a ce sens de la mélodie et le reste qui se construit tout autour avec une certaine subtilité. Pas de la pop de tout venant, plutôt exactement l’inverse. Des petits mondes, habités par quelques grand-britons (Kinks, Beatles, Belle & Sebastian, Robert Wyatt) dansant parfois sur des rythmes d’ailleurs. Des petits mondes qui paraissent beaucoup plus simples et beaucoup moins fragiles que ce qu’ils ne sont vraiment. Des chansons mélodiques et accessibles mais qui rompent avec les schémas établis.

Rémi Antoni, compositeur et chanteur a décidé dans ce disque de jouer avec les codes de la composition, en travaillant autrement les lignes mélodiques et harmoniques, les structures. Il joue également avec les instrumentations, les dynamiques, les lignes de fuite : les inversant, les modulant, les décalant, les séparant. Le processus est le même avec les paroles où la séparation est souvent au centre des enjeux. Pas un bouleversement majeur, rien de bêtement complexe mais assez pour rajouter du sel à de belles mélodies. On trouve donc plusieurs niveaux de lecture, plusieurs niveaux d’écoute. Mais quel que soit ce niveau le plaisir est toujours le même. Comment ne pas succomber à des titres comme "The Lives Of Elevators", "Former Lorry Driver", "No features", "Henriette Pivots", "Son Of Mistery", "Aloysius"...

Rémi Antoni est un peintre des couleurs musicales. Ce n’est pas qu’une image. Parce qu’il a le même phénomène neurologique, appelé synesthésie, qu’Olivier Messiaen, il perçoit des couleurs en fonction des notes ou des accords.

Si derrière Orouni se cache Rémi Antoni, derrière Orouni se cache également une histoire humaine, une histoire d’amitié, de rencontres de musiciens, comme une famille avec Guillaume Jaoul, Antoine Kerninon, Steffen Charron, Emma Broughton, Raphaël Thyss, Sofia Bolt, Nicolas Worms... Simplement du pur bonheur...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Jump out the window de Orouni
La chronique de l'album Grand Tour de Orouni
Orouni parmi une sélection de singles (novembre 2017 )
Orouni en concert aux Trois Baudets (lundi 29 juin 2015 )
Orouni en concert aux Trois Baudets (mercredi 11 janvier 2017 )
L'interview de Orouni (lundi 30 juin 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Orouni
Le Bandcamp de Orouni
Le Soundcloud de Orouni
Le Facebook de Orouni


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Orouni (30 juin 2014)


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=