Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lewis Furey - Haunted by Brahms
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  avril 2019

Concert piano-voix de Lewis Furey, autour des lieder de Johannes Brahms.

Un piano noir. Un coin de la scène occupé par un écran qui liste la trentaine de lieder de Johannes Brahms traduits par Lewis Furey et qui vont constituer la majorité de son spectacle "Haunted by Brahms".

Dispositif simple et efficace pour un homme "hanté par Brahms", qui est là pour faire plaisir à son public et accessoirement à lui-même.

Car Lewis Furey est heureux d'avoir pu adapter les chansons du compositeur autrichien, d'en avoir tiré des épures pops et d'exercer sur leurs variations sa voix si caractéristique, l'une des plus belles parmi les rock star.

Ceux qui ont de la mémoire, n'auront pas oublié le jeune romantique à cheveux longs qui fit de Carole Laure une grande vedette de la chanson. Ils seront surpris de découvrir que le petit bonhomme chauve à lunettes serré dans son jogging noir à capuche qui va d'emblée les enchanter avec "Just a feeling" est son prolongement naturel.

Plus de trente ans séparent ces deux personnages qui ne font qu'un et, pourtant, le Furey d'aujourd'hui n'a rien perdu de sa technique de chant. Au contraire, chaque note émise et chaque mot énoncé abolissent le temps : Furey est intemporel.

Il magnifie Brahms et explique comment ce génie a nourri la pop anglaise. Il le prouve en interprétant "Your song" d'Elton John et "The fool on the hill" de Lennon-Mc Cartney.

Pour sa part, sa tâche n'en est qu'à ses débuts, puisqu'il y a plus de deux-cents lieder à traduire et interpréter. Il s'y colle sans faillir et l'on imagine que son récital va s'amplifier dans les années à venir et dépasser les 70 minutes actuelles.

Car on ne pourrait faire qu'un unique reproche à ce spectacle de grande qualité : il est trop court. Il mériterait d'être encore étoffé. Le Canadien anglophone qui a su mener au succès sa compagne francophone est sur le bon chemin, celui qui conduit à réussir quelque chose d'inattendu, de colossal.

L'éphèbe transformé en vieux sage malicieux au français délicieusement languissant sait désormais qu'il ira jusqu'au bout de son entreprise et qu'il donnera, de temps à autre, de ses nouvelles chantées à son public déjà conquis. On attend déjà avec impatience "Haunted by Brahms 2"

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=