Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Berlin en Seine
Théâtre Essaion  (Paris)  avril 2019

Spectacle musical conçu et interprété par Wolfgang Pissors et Isabelle Serrand.

Duo sur scène et duo dans la vie, Wolfgang Pissor et Isabelle Serrand, lui au chant et elle au piano, poursuivent leur petit bonhomme de chemin musical entamé le mois dernier à l'Essaïon avec "L'Amour n'y a qu'ça d'vrai", un spectacle de chansons de Jean-Claude Siméon.

Cette fois-ci, mais toujours avec le même entrain et la même complicité, le duo franco-allemand va rendre hommage aux échanges musicaux... franco-allemands des années 1930-1950. Avec des textes de Jacques Prévert et de Bertold Brecht sur des musiques de Christiane Verger, Hanss Eisler, Kurt Weil et Joseph Kosma.

Du côté germanique, on aura une belle brochette de chansons souvent reprises d'opérettes comme "L'Opéra de Quat'sous", dont l'immortel "tube" chanté dans la version française du film éponyme par Albert Préjean, et qui aura même plus tard les honneurs d'un célèbre enregistrement des Doors et de Jim Morrisson : "La complainte de Mackie".

Emblématique du duo Kurt Weil-Bertold Brecht , "Mackie's song", est typique de ce qui fit la grandeur de la chanson berlinoise d'avant le nazisme. Quand Wolfgang Pissors interprète "Youkali" une autre composition de Kurt Weil ou "Le Chant vivifiant de l'argent", composé par Hanss Eisler sur des paroles de Brecht, il n'oublie pas qu'il s'agit d'oeuvres populaires destinées à tous. Il ne faut pas les chanter, malgré la renommée de leur auteur, comme des morceaux classiques, mais comme des chansonnettes joyeuses et pleines de gouaille.

Même chose pour la partie française, avec peut-être encore plus de légèreté : on sait que Jacques Prévert aime les animaux, particulièrement les oiseaux, et les cancres qui font des bêtises.

Dès lors, Wolfgang Pissors et Isabelle Serrand ont pioché largement dans son répertoire amusant. Avec "Quelqu'un" et "Quartier libre", deux belles compositions hilarantes de Christiane Verger, la première à mettre en musique le poète de "Paroles" avant Joseph Kosma. Celui-ci est aussi présent avec notamment "La Chasse aux enfants" et "Deux escargots s'en vont à l'enterrement".

Sans trahir un grand secret, Wolfgang Pissors et Isabelle Serrand n'ont pas choisi les plus connus des poèmes de Prévert mis en musique par Joseph Kosma. Pas de "Feuilles mortes" ni d'"Enfants qui s'aiment" donc, mais tout de même, une belle version émouvante de "Barbara".

Usant parfois de sifflets et d'appeaux, ouvert aux tours de magie, Wolfgang est visiblement aussi heureux de chanter qu'Isabelle de l'accompagner. Sans trop se faire remarquer, elle sait montrer avec son beau toucher musical, qu'elle n'est pas une simple accompagnatrice.

Le couple réussit son pari : on passe une heure merveilleuse dans un pays utopique où la poésie et la musique vivent en harmonie. Grâce à Wolfgang Pissors et Isabelle Serrand, l'on redécouvre ce "Berlin en Seine", pied de nez aux heures sombres traversées par la France et l'Allemagne.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=