Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dom Juan
Théâtre Le Ranelagh  (Paris)  avril 2019

Comédie dramatique d'après l'oeuvre éponyme de Molière, adaptation et mise en scène de Philippe Daguerre, avec Simon Larvaron, Teddy Melis, Vanessa Cailhol, Grégoire Bourbier Nathalie Kanoaui, Charlotte Ruby, Tonio Matias et André-Marie Mazure.

Sur un podium étoilé surplombé d'une arche arrondie constellée d'ampoules (jolie scénographie de Sophie Jacob) est installé le trio de musiciens (Tonio Matias à l'accordéon et André-Marie Mazure à la trompette encadrant la violoncelliste Charlotte Ruby).

Dans une fumée abondante, tout le cirque se prépare. Les artistes se retrouvent pour "sentir la salle" et finir leurs derniers préparatifs, on passe un dernier coup de balai sur la piste, un technicien montre même le bout de son nez...

C'est un Sganarelle clown (et dresseur de puce) qui accueille le public avant de rejoindre son maître Dom Juan en tenue de toréador, après avoir maudit sa conduite envers les femmes de ce pays....

Jean-Philippe Daguerre avec laCompagnie Le Grenier de Babouchka s'attaque, après de nombreuses réussites, à un nouveau classique avec le chef d'oeuvre de Molière. C'est dans cette ambiance de cirque forain que le metteur en scène a choisi de transposer ce "Dom Juan".

Le monde coloré du cirque (mis en valeur par les costumes magnifiques de Corinne Rossi et la lumière fine d'Idalio Guerreiro) se prète bien aux péripéties du duo Dom Juan/Sganarelle, clown blanc et Auguste de ce cirque, sous un chapiteau invisible qu'on imagine aisément.

Le public, au centre du dispositif qui s'étend jusque dans la salle, assiste au plus près des comédiens à la fuite en avant du jeune séducteur qui entraîne son valet dans sa chute, non sans que celui-ci ait tenté de le faire changer de conduite.

Dom Juan est interprété avec beaucoup de talent par Simon Larvaron donnant au personnage une vraie humanité. Quant à Sganarelle, Teddy Melis en fait un valet plus nerveux que naïf, archi-clownesque, qui prend peu à peu de l'épaisseur et une dimension plus tragique.

Les figures féminines sont jouées avec sensibilité et énergie par Vanessa Cailhol et Charlotte Ruby, tandis que Grégoire Bourbier complète habilement la distribution dans plusieurs rôles.

Jean-Philippe Daguerre s'est permis sans dommages quelques petits changements comme celui de remplacer le père de Dom Juan, Dom Louis par sa mère, Dona Louisa (excellente Nathalie Kanoui) dans un monologue qui résonne de façon encore plus poignante ici. La mort de Dom Juan viendra non pas de la statue du commandeur mais d'un trio d'"amazones circassiennes" qui régleront son compte à ce personnage libertin.

La grande réussite de ce "Dom Juan" vient en grande partie également de la qualité irréprochable de la direction et de la création musicale de Petr Ruzicka, interprétée par un trio accompli, qui donne à ce spectacle une formidable dimension, empruntant des couleurs tantôt balkaniques, tantôt plus classiques.

Une fois de plus avec le Grenier de Babouchka, la qualité est au rendez-vous pour une adaptation de belle facture qui sert fidèlement le texte de Molière et permet de le faire connaître aux jeunes générations dans un agréable univers poétique.

Un travail de troupe dynamique et respectueux.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=