Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Allons-nous sortir de l'Histoire ?
Jacques Julliard  (Editions Flammarion)  mars 2019

Place à l’histoire maintenant car après avoir lu un ouvrage de géographie, mon métier d’enseignant en histoire-géographie me ramène toujours très vite vers des ouvrages d’histoire. Mon choix s’est alors porté sur le nouvel ouvrage de Jacques Julliard que viennent de publier les éditions Flammarion.

Jacques Julliard est un historien, ancien directeur délégué de la rédaction du Nouvel Observateur, éditorialiste à Marianne. Il est aussi l’auteur des Gauches françaises qui est devenu une référence en Histoire politique et intellectuelle.

Son dernier ouvrage, Allons-nous sortir de l’Histoire ?, regroupe des analyses publiées dans le Figaro accompagnées d’une introduction inédite. Dans son ouvrage, le travail du journaliste rejoint celui de l’historien pour dresser le portrait édifiant de la France d’aujourd’hui, mettant en lumière les démons qui l’assaillent et esquissant les défis qu’il lui reste à relever, sans oublier ce qui fait sa force : sa vocation à être la patrie de l’universel.

La France pourrait pour la première fois quitter la place qui fut toujours la sienne à l’avant-garde de l’Histoire. Pis que cela, si l’on en croit certains, il ne lui resterait plus qu’à méditer sur l’irréductible diversité de ses origines et sur les crimes qu’elle n’aurait cessé de commettre.

Cette vision lacrymale et pénitentielle de l’Histoire de la France n’est pas celle de Jacques Julliard. Il ne l’accepte pas. Pour lui, ce que nous vivons aujourd’hui n’est rien de moins qu’un changement d’époque. Au moment où s’affirment les grandes puissances régionales du monde de demain, l’Europe fait preuve d’une incroyable impuissance. La France, elle, se trouve être bien seule et démunie, en proie à des déchirements intérieurs. Or, elle n’a d’unité que dans son passé, d’avenir qu’en Europe, de raison d’être que dans l’universalité de ses valeurs.

A la lecture de cette ouvrage, on se rend compte que les analyses de l’octogénaire sont d’une finesse diabolique, fruit de son statut de témoin privilégié de l’évolution politique de la France depuis 50 ans, d’autant plus qu’il l’a vécu en tant que syndicaliste, historien et journaliste.

La première partie, extrêmement pertinente est une radiographie du macronisme. L’auteur s’interroge sur ce qu’est le macronisme. Un centrisme ? Un néo-gaullisme ? Un Saint-Simonisme ? Ou bien un Césarocentrisme ? Il s’intéresse ensuite aux fragilités du macronisme.

Dans un second temps, Jacques Julliard nous propose une radioscopie de la Gauche. Il nous montre la crise intellectuelle qui la secoue, sa division qui fait le jeu du front national et son abandon dans la bataille des idées.

Un troisième temps est consacré à une radioscopie de l’Islamo-Gauchisme en commençant par analyser ses sources, en nous expliquant qu’il s’appuie sur la haine de l’identité française. Un chapitre très intéressant porte sur la religion et la laïcité, un autre est consacré à l’identité littéraire de la France au travers de la lecture, de la langue française et autour de Jean D’Ormesson.

L’ouvrage se termine par une analyse des différentes familles intellectuelles de la France. L’auteur se pose de nombreuses questions et tente d’y répondre. Comment peut-on être conservateur ? Comment peut-on être progressiste ? Comment peut-on être populiste ? Comment peut-on être démocrate ? Et surtout, comment peut-on ne pas être européen ?

Alors du coup ? Allons-nous sortir de l’histoire ? C’est au final à sa question principale que l’historien répond au travers de cet ouvrage particulièrement érudit qui s’appuie sur des analyses pertinentes de notre pays, agrémentés d’exemples nombreux et précis qui éclairent parfaitement les propos de l’auteur.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=