Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les âmes englouties
Susanne Jansson  (Editions Presses de la Cité)  février 2019

Surgie des tourbières scandinaves, Susanne Jansson fait partie des nouvelles voix du polar nordique et réussit avec brio le passage du premier roman. Les âmes englouties, qui vient de sortir le mois dernier, est déjà un best-seller en Suède et est en cours de publication dans plus de vingt pays.

Pour travailler à sa thèse de biologie végétale, Nathalie retourne vivre dans sa région natale, au cœur d’une Suède humide et reculée. Elle y a laissé de douloureux souvenirs, qu’elle s’efforce aujourd’hui d’oublier. Quand Johannes, un joggeur étudiant en art, avec qui elle vient de se lier d’amitié, est retrouvé sans connaissance dans les marécages après une violente agression, elle ne peut plus nier l’évidence : la tourbière attire les drames.

Drames ancestraux, car des corps datant de l’époque romaine y ont été exhumés. Drames d’hier, avec la mort de Tracy, la sœur de sa meilleure amie, happée par les eaux troubles, qui a marqué son enfance et a inauguré une série de disparitions inexpliquées au même endroit. Et aujourd’hui, Johannes ?

Pour comprendre le présent, elle devra se confronter à son passé, évaluer la fiabilité de ses souvenirs et reprendre contact avec la petite communauté qui vit là. Sans compter que d’autres s’intéressent de près à la tourbière, notamment Goran, ancien professeur, convaincu que ce lieu est maudit, et Maya, artiste photographe qui travaille pour la police criminelle.

Evidemment, la tourbière se trouve au cœur de l’ouvrage et de l’intrigue, au cœur de la thèse du personnage principal, au cœur de légendes anciennes et enfin au cœur de disparitions non élucidées.

Un serial killer rode et une double enquête est alors menée, que le lecteur suit avec facilité auprès de Nathalie et de Maya. Le récit se construit en alternant les points de vue de Nathalie, mélange de souvenirs de son passé et le point de vue de Maya au fur et à mesure que l’enquête avance. Des personnages secondaires donnent du relief à l’intrigue et dévoilent une ambiance tendue parfaitement perçue dans l’ouvrage.

Autour d’une intrigue efficace, en faisant le choix de ne pas nous offrir un ouvrage au rythme haletant avec, au contraire, un ouvrage qui se construit lentement pour nous dévoiler une ambiance sombre et angoissante en pleine tourbière, l’auteur réussit par son écriture fluide, poétique et imagée à nous embarquer très rapidement.

Les âmes englouties est tout sauf un polar ordinaire. C’est un ouvrage sensoriel qui respire la tourbière, qui vous happe de par son atmosphère exceptionnelle, étrange et envoûtante. L’intrigue diabolique est menée avec justesse pour offrir au lecteur un suspense digne des bons polars nordiques que l’on est habitué à lire.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=