Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Feu Robertson
A Heartbeat Away From The Northeast  (Partycul System)  décembre 2018

Parfois, des moments suspendus nous font oublier, tout oublier, oublier qui nous sommes, oublier où nous sommes, oublier les objectifs et les aboutissants de notre humanité. Le rêve et ses psychédélismes sont déroulés dans le nouvel album de Feu Robertson, A Heartbeat Away From The Northeast, à un battement de cœur près.

Charlemagne Ganashine, Sam Callow, Clärenore Farahvasi et Jean Phal reprennent leurs cordes et leurs percussions et nous emmènent dans ce nouveau trip sensoriel, entre lune et étoiles. Ils ne ressemblent à personne mais laissent toutefois cette furieuse impression de familiarité, insaisissables ils sont. Chamanes du son, ils envoûtent les sens en pinçant les cordes, murmurant des phrases de loin en loin, réveillant les ondes latentes dans chaque fibre de nos corps avides de frissons.

Un écho, une transe, des superpositions d’images, le lâcher-prise est foutrement romantique avec cette équipe. Et quelle équipe ! Chaque titre dure au moins cinq minutes, pour le plus grand bonheur des charcas de la mère Suzette et de ses trips loin de l’égocentrisme. A l’aventure compagnon !

Parfois, nous ne savons plus où poser les yeux, par pudeur, par retenue, par respect. Feu Roberston colore le rock de lueurs ambrées, fondues dans l’asphalte de leurs riffs. Et c’est doux à l’écoute, tendre au son et bon à s’y morfondre. Il développe les accents polymorphes des tonalités de ses cordes, cristallisant en un même morceau le désespoir et la lumière, l’invisible et le visible.

Dans A Heartbeat Away From The Northeast, rien n’est tabou, tout se nomme, tout se distingue, il n’y a qu’éveillé que les rêves nous semblent troubles. Feu Robertson recrée cette ambiance unique où l’abracadabrantesque reste limpide, dans un univers sonore perçu du fond de la piscine, distance à portée de bulle. Ça fait se fermer les mirettes et desserrer les quenottes. Abandon. Pleine lune. Pluie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tremblez tyrans de Feu Robertson
La chronique de l'album Simon Manoha - We Are Ocean’s Gay Flowers - Vitaphone - Trikorder 23 - The Beatnik Stellar de Cyclotron #3 - Ultima Triplex

En savoir plus :
Le site officiel de Feu Robertson
Le Bandcamp de Feu Robertson
Le Soundcloud de Feu Robertson
Le Facebook de Feu Robertson


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=