Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lucy Africa
Nicolas Antonuicci  (Editions Couleur Sodium)  novembre 2014

Lucy est le nom donné à celle qui fut pendant un temps le plus ancien reste de femme préhistorique. En fait, c’était un homme, et on a trouvé plus ancien, mais la photo du squelette de Lucy reste dans la mémoire collective. Lucy est également le prénom d’une jeune africaine vivant à Sarcelles, héroïne de Lucy Africa.

Ils sont rares, les romans qui me questionnent sur la portée de leurs mots. Je suis pourtant déroutée par la narrativité du septième roman de Nicolas Antoniucci. Les indices de situation temporelle et spatiale inexistant laissent cette impression de débarquer dans une conversation commencée sans nous, à laquelle nous ne sommes pas conviés, vous savez, quand les interlocuteurs nous tournent imperceptiblement les épaules comme pour signifier "hey, t’écoutes pas toi". Pareil.

"Pirate des Caraïbes sans bateaux circulant en 4x4 dans un océan de sable dont les dunes mouvantes caressées par le vent seraient des vagues"

Et pourtant, l’histoire ne manque pas d’accroche. L’existence de Lucy a failli demeurer banale et morose jusqu’à ce qu’elle observe plus attentivement un tabouret et décide de se rendre en Afrique noire avec Jules et Sam, au Bénin, pour retrouver le trésor perdu de Béhazin, roi D’Abomey. Elle y apprend une culture et y découvre des personnalités originales racistes ou adorables, lui inspirant des réflexions plus ou moins décousues.

"Pour notre expédition sur le lac, je te conseille de changer d’accoutrements, cacher ta peau même si elle est noire comme les gens d’ici. Ils ont de l’intuition et verront bien que ta peau, en fait, est blanche comme les habitants d’Europe, où tu es née. Tu es une fille de la peuplade Sarcelloise, d’île de France, et cela se voit".

Entre compilation de théories et déroulement de préjugés, on a du mal à ne pas perdre Lucy qui semble prendre un malin plaisir à semer le lecteur dans les méandres de ses recherches. Dubitativement vôtre.

"La kalachnikov a remplacé aujourd’hui le couteau comme symbole de pouvoir et les vans, aux carrosseries amochées comme des pelages de chameau d’Arabie pendant la mue, la caravane de dromadaire."

 

En savoir plus :
Le site officiel de Nicolas Antonuicci
Le Facebook de Nicolas Antonuicci


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=