Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lucy Africa
Nicolas Antonuicci  (Editions Couleur Sodium)  novembre 2014

Lucy est le nom donné à celle qui fut pendant un temps le plus ancien reste de femme préhistorique. En fait, c’était un homme, et on a trouvé plus ancien, mais la photo du squelette de Lucy reste dans la mémoire collective. Lucy est également le prénom d’une jeune africaine vivant à Sarcelles, héroïne de Lucy Africa.

Ils sont rares, les romans qui me questionnent sur la portée de leurs mots. Je suis pourtant déroutée par la narrativité du septième roman de Nicolas Antoniucci. Les indices de situation temporelle et spatiale inexistant laissent cette impression de débarquer dans une conversation commencée sans nous, à laquelle nous ne sommes pas conviés, vous savez, quand les interlocuteurs nous tournent imperceptiblement les épaules comme pour signifier "hey, t’écoutes pas toi". Pareil.

"Pirate des Caraïbes sans bateaux circulant en 4x4 dans un océan de sable dont les dunes mouvantes caressées par le vent seraient des vagues"

Et pourtant, l’histoire ne manque pas d’accroche. L’existence de Lucy a failli demeurer banale et morose jusqu’à ce qu’elle observe plus attentivement un tabouret et décide de se rendre en Afrique noire avec Jules et Sam, au Bénin, pour retrouver le trésor perdu de Béhazin, roi D’Abomey. Elle y apprend une culture et y découvre des personnalités originales racistes ou adorables, lui inspirant des réflexions plus ou moins décousues.

"Pour notre expédition sur le lac, je te conseille de changer d’accoutrements, cacher ta peau même si elle est noire comme les gens d’ici. Ils ont de l’intuition et verront bien que ta peau, en fait, est blanche comme les habitants d’Europe, où tu es née. Tu es une fille de la peuplade Sarcelloise, d’île de France, et cela se voit".

Entre compilation de théories et déroulement de préjugés, on a du mal à ne pas perdre Lucy qui semble prendre un malin plaisir à semer le lecteur dans les méandres de ses recherches. Dubitativement vôtre.

"La kalachnikov a remplacé aujourd’hui le couteau comme symbole de pouvoir et les vans, aux carrosseries amochées comme des pelages de chameau d’Arabie pendant la mue, la caravane de dromadaire."

 

En savoir plus :
Le site officiel de Nicolas Antonuicci
Le Facebook de Nicolas Antonuicci


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=