Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le cri des corbeaux
Matthieu Parcaroli  (Editions Jean-Claude Lattès)  mars 2019

Découvert un peu par hasard grâce à la magie des réseaux sociaux, j’ai récupéré ce petit ouvrage un peu par curiosité, voyant les bonnes critiques affluées pour un nouvel auteur encore inconnu. J’ai beaucoup aimé la couverture de l’ouvrage, simple et élégante, à la hauteur de ce qui se trouve à l’intérieur de l’ouvrage.

Alors voilà, je me suis lancé dans la lecture de cet ouvrage, Le cri des corbeaux, de Matthieu Parcaroli édité dans un petit format (pour un modeste prix) chez JC Lattès Le Masque. Un peu plus de 200 pages pour une lecture rapide m’auront convaincu de mon choix de me procurer ce livre qui s’avère être une vraie réussite.

L’histoire qui, au départ, s’avère être un peu simple va au fil de l’ouvrage nous emmener dans des méandres machiavéliques, parfaitement réfléchies et construites par l’auteur. Le cri des corbeaux est un très bon polar qui n’a rien à envier à certaines grosses publications.

L’histoire débute autour d’un couple, Julie et Théo, qui ont gagné un concours en ligne. Ils bénéficient d’un week-end pour deux dans une villa isolée à la montagne près d’un lac, le lac des corbeaux. Ce lieu aussi sublime qu’il est isolé et cette virée romantique va très vite tourner au cauchemar.

Des évènements bizarres se déroulent, ils se retrouvent ensuite dans une cohabitation avec un autre couple un peu spécial. Un deuxième couple a gagné le concours en ligne et vient profiter de son week-end ! Besoin de contacter les organisateurs ? Impossible, la maison est située dans un endroit où il n’y a pas de réseau. Quitter la propriété ? Impossible, ils vont se rendre compte qu’ils sont enfermés dans un parc grillagé. Un malheur n’arrivant jamais seul, ils vont subir une coupure d’électricité qui va voir la disparition de l’un d’entre eux.

Très vite leurs phobies vont reprendre le dessus, chacun des personnages en possédant au moins une. Ce cadre qui devait être bucolique pour les deux tourtereaux se transforme très vite en un endroit stressant et oppressant dans lequel le silence apeure et les conditions climatiques n’aident pas. Tous ces évènements qui s’enchaînent dressent une tension extrême dans ce huis-clos. Le lecteur au fil des pages comprend qu’ils ne sont pas liés au hasard mais que tout est savamment orchestré jusqu’au final du livre totalement renversant.

L’ouvrage est construit simplement autour de courts chapitres, ce qui on le sait maintenant permet de donner un rythme haletant à l’histoire. Les différents chapitres nous donnent les points de vue des différents personnages et nous proposent aussi des flashbacks qui permettent de mieux comprendre l’histoire et le vécu de ces personnages. A cela s’ajoutent des chapitres très courts reprenant les notes d’un mystérieux médecin parlant de phobie et de patient.

Le cri des corbeaux est donc un huis-clos montagnard parfaitement maîtrisé qui emporte le lecteur dès les premières pages. L’intrigue est parfaitement maîtrisée, le suspense est particulièrement efficace et l’auteur réussit le tour de force d’installer une ambiance pesante et angoissante tout au long du livre.

Tout sonne juste dans ce livre, les personnages, les lieux et l’ambiance. Pour un premier ouvrage, on peut dire que Matthieu Parcaroli a frappé fort, très fort même. On attend maintenant une nouvelle publication pour confirmer le talent et l’imagination dévoilés par cet auteur.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Matthieu Parcaroli


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=