Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Deux femmes pour un fantôme
Aktéon Théâtre  (Paris)  mai 2019

Comédie de René de Obaldia, mise en scène de Wilfried Richard, avec Laly Meignan, Sylvie Guichenuy et Wilfried Richard.

Il n'y a pas de pièces mineures dans le théâtre prolifique de René de Obaldia. Comme "La Baby-sitter", "Deux femmes pour un fantôme" date du début des années 1970 et son intrigue est d'une simplicité qui lui permet, cinquante ans après, de paraître d'une fraîcheur intemporelle.

Pourtant, on est face à un trio classique à la Guitry : la femme (Brigitte), la maîtresse (Viviane) et l'homme à la fois mari et amant. Avec cependant, une petite variante qui compte : alors que les deux femmes se rencontrent pour la première fois, leur sujet principal de discussion vient de se tuer sur la route d'Orléans... et les rejoint sous une forme fantomatique.

Avec un tel argument, Obaldia trousse une petite comédie pleine de charme et de malice. Si les deux femmes règlent leurs comptes, en ignorant qu'aucune ne pourra prendre physiquement le dessus, l'homme (Wilfried Richard), lui, étrenne sa "vie" de jeune mort.

C'est ainsi qu'il observe avec un certain détachement ses deux moitiés boire force gin pour Brigitte (Sylvie Guichenuy) et autant de whisky pour Viviane (Laly Meigna). Lui, il n'a plus besoin de s'enivrer pour connaître un état second. Pas plus qu'il ne lui est nécessaire d'écouter vraiment ces bien vivantes

Si l'une sent un grand froid dans le salon où elles se font face, l'autre trouve l'endroit surchauffé. Obaldia s'est amusé à imaginer un mari volage qui joue aux hommes d'ordre avec l'une et un contestataire tonitruant avec l'autre..

Peu à peu, celui qui avait tout embrouillé, découvre une nouvelle clarté. L'auteur des "Innocentines" redevient le grand poète, qu'il a d'abord et toujours été, pour lui insuffler de bien belles et mélancoliques tirades post-mortem.

Comme toujours chez lui, l'absurde et le fantastique a sa place, mais à dose homéopathique. Ce qui pourrait n'être qu'une gentille pochade bien rythmée, devient finalement une savoureuse tranche de vie... et de mort. On pourra aussi y écouter une sonate de Brejnev et l'on se dit que bien des spectateurs d'aujourd'hui se demanderont qui est ce disciple de Rachmaninov.

Comme quoi, au lieu de vieillir à l'instar de bien des textes théâtraux, "Deux femmes pour un fantôme" gagne en jeunesse. Et l'on remerciera Wilfried Richard, non seulement d'avoir su garder dans sa mise en scène la légèreté légendaire de René de Obaldia, mais d'avoir donné à celui-ci, l'occasion de faire au spectateur un coucou téléphonique avec un accent de gendarme par-dessus le marché !

Une heure vingt de pure fantaisie qui permet de retrouver le plus jeune des dramaturges actuels.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 mai 2019 : A Voté !

Aujourd'hui, est une journée chargée. Aller voter, préparer le repas de Fête des mères, aller acheter un cadeau à la dernière minute ... heureusement ce soir vous pourrez vous reposer un peu en lisant la nouvelle édition de Froggy's Delight que voici :

Du côté de la musique :

"Fi Dam" de Zalfa
Rencontre avec Kompromat
"Danser les filles" de Bastien Lallemant
"L'infini, l'univers et les mondes" de Astrobal
"Pour Barbara" de Guillaume de Chassy
"Claude Debussy, Prélues livres 1 et 2" de Eloise Bella Kohn
"Outremusique pour enfants 1974-1985" de Chevance (etc.)
et toujours :
Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Olympicorama - Epreuve 1 : Le 400 mères" à la Grande Halle de La Villete
"Odyssée" à La Scala
"Iliade" à La Scala
"Antioche" au Théâtre Paris-Villette
"Yaacobi et Leidental" au Théâtre Le Funambule
"Portrait de Raoul" au Théâtre Ouvert
"Le champ des possibles" au Théâtre de la Reine Blanche
"Clouée au sol" à la Manufacture des Abbesses
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de l'Atelier
"L'incroyable rencontre" ex "Rencontre à Gandolfo" au Théâtre Le Lucernaire
"Ma Chanson de Roland" au Théâtre Les Déchargeurs
"Dans ma chambre" au Théâtre du Petit Saint-Martin
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

"Amanda" de Mikhaël Hers en sortie DVD
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"3 heures, un seul peut survivre" de Roslund
"Alarm! Les Allemands face au débarquement des alliés" de Benoit Rondeau
"Cataractes" de Sonja Delzongle
"Dans son silence" de Alex Michaelides
"Les sept morts d'Evelyn Hardcastle" de Stuart Turton
"Ponti" de Sharlene Teo
et toujours :
"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=