Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Divorce à l'italienne
Pietro Germi     (mai 1962) 

Réalisé par Denis. Italie. Comédie. 1h44 (Sortie version restaurée le 15 mai 2019 - 1ère sortie 1962). Avec Marcello Mastroianni, Daniela Rocca, Stefania Sandrell, Leopoldo Trieste, Saro Arcidiacono, Laura Tomiselli, Renzo Marignano et Odoardo Spadaro.

C'est toujours une bonne idée de ressortir "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi, sans conteste l'un des fleurons de la comédie à l'italienne.

Dans un très beau noir et blanc, jamais sombre même si le sujet est finalement amoral et morbide, le réalisateur montre les conséquences de l'impossibilité de divorcer et les exagère jusqu'à l'absurde puisqu'il est en Sicile et qu'il ne voit qu'une solution pour que les couples mal appairés se séparent : le crime d'honneur.

Marcello Mastroianni, qui en fait des tonnes avec la légèreté d'un danseur classique, rêve de tuer sa femme pour la remplacer par Stefania Sandrelli. On comprend donc ce qui le motive...Sauf qu'il a besoin de surprendre son épouse en flagrant délit, et qu'elle n'attire pas naturellement les amants. Il lui faudra ainsi chercher pour elle.

Avec un scénario pareil, Pietro Germi, pourtant né au cinéma dans le néo-réalisme, réussit un film constamment amusant où tout ce qui pourrait être outré, à l'instar du jeu de Marcello, ne l'est jamais vraiment.

Qui plus est, presque soixante ans après son tournage, "Divorce à l'italienne" ne paraît pas daté. Au contraire, les comédiens comme la mise en scène restent d'une grande modernité. Il n'y a jamais d'effets forcés et tout semble évident sans avoir besoin d'être lourdement démontré.

Il peut même y avoir des petits clins d'oeil sans que cela ne soit gênant : ainsi Mastroianni va au cinéma, un cinéma pris d'assaut où les spectateurs viennent avec leurs propres chaises pour voir Anita Ekberg. Eh oui Féfé, le personnage du noble sicilien incarné par l'acteur fétiche de Fellini, regarde "La Dolce vita", dans lequel bien sûr triomphe Mastroianni.

Ici, tout est à l'avenant : évident, facile, léger. La petite société du village sicilien est très bien campée sans avoir besoin de sombrer dans les clichés attendus.Ni mafia ni femmes habillées en noir mais une collectivité truculente et joyeuse qui ne cherche pas le réalisme. Rarement, on a cette sensation d'être invité dans un film, d'y habiter pendant cent minutes et d'y laisser des souvenirs dès qu'on la quitte.

Si l'on a vu "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi quelques décennies auparavant, on s'aperçoit que l'on avait en tête les principales scènes.

Aidé par une musique à la fois typique et ironique, "Divorce à l'italienne" inaugure une nouvelle forme de comédie qui trouvera son aboutissement avec Dino Risi et Ettore Scola. On se moque des travers des uns et des autres, sans trop de méchanceté. On fixe un état de la société et on se prépare à en rire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=