Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Clouée au sol
Manufacture des Abbesses  (Paris)  mai 2019

Monologue dramatique de George Brant interprété par Laurène Boulitrop.

Dans le monologue "Clouée au sol", George Brant, dramaturge américain inédit en France, aborde la thématique de la robotisation du champ de bataille avec l'utilisation, controversée, des drones, croisée avec la narration autobiographique par une femme pilote de chasse dans l’US Air Force de sa décompensation psychotique.

Cette femme, dont ne sont pas précisées les motivations de l'engagement dans l'armée, a participé à la guerre en Irak avec un moral de tueuse sans état d'âme - "Ce qui s’élève du désert, Moi je le ratatine" - et ce avec d'autant plus d'énergie qu'elle ne voyait pas les destructions et morts causées par les missiles lancés.

Suite à une maternité accidentelle et son mariage, elle est détachée du service actif pour être affectée à la "chair force" comme pilote de drone de combat rivé à un écran qui met fin au fantasme de la vie héroïque.

Désormais le bleu de l'immensité du ciel s'est transformé en gris des images terrestres monochromes, l'excitation de la vitesse en monotonie de la staticité dans un emploi sédentaire, la vie de caserne avec ce que cela implique du mythe "Top Gun" en vie civile - et familiale - ordinaire ne ville hors du milieu protecteur de la base militaire. Pis encore, elle se trouve prise en étau entre un dilemme moral et une situation de double-contrainte.

Car, d'une part, elle est appelée à tuer "l'ennemi", qualifié de "coupable", comme dans un jeu vidéo à la différence que les morts sont de vrais personnes et dont la haute définition des caméras permet de révéler sinon le visage du moins l'explosion du corps et, simultanément, elle ne parvient pas à gérer la juxtaposition au quotidien de son métier et de sa vie personnelle.

Sur le plateau nu, seuls, en fond de scène, quelques lés de tissu-voile agités d'un léger souffle et une illustration sonore ponctuelle, en combinaison noire de pilote dépourvue de toute marque distinctive, Laurène Boulitrop a judicieusement opté pour l'épure, quasi immobile en adresse au public, et la sobriété sans effet de démonstration organique, ce qui sied à cette partition qui ne pèche pas par excès de psychologisme.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=