Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kompromat
Interview  (par email)  24 mai 2019

7 ans après une première collaboration sur le titre "la mort sur le dancefloor" (album de Vitalic Rave Age), Vitalic et Rebeka Warrior se sont réunis pour un premier album sous le nom de KOMPROMAT intitulé Traum and Existenz.

Disons le dès maintenant, il s?agit incontestablement d?un des disques majeurs de cette année. KOMPROMAT est un mélange totalement addictif de new-wave, cold wave, synth-wave et d?EBM (Electronic Body Music) et le tout chanté en allemand.

On y sent de la rage, de la poésie, de la tristesse tout en gardant une folle envie de danser sur de nombreux titres. Le duo atteint même un sommet d?élégance en invitant sur un titre l?actrice Adèle Haenel pour y poser sa voix sur une très jolie déclaration d?amour. Face à une telle réussite, il était indispensable d?obtenir quelques explications de Vitalic et Rebeka Warrior.

Vous aviez déjà collaboré ensemble en 2012 sur le titre "La mort sur le dancefloor" Pourquoi et comment se sont fait ces retrouvailles artistiques ?

Rebeka Warrior: Nous en avions assez d'aller au restaurant de fruit de mer. Il fallait passer à l'action. Créer. Produire. Chanter, moduler, diriger des lasers sur le monde.
Vitalic: cela ne suffisait plus de refaire le monde mollement en parlant au futur, on a sorti nos synthés les plus rudes et agressifs pour dire ce qu'on pense vraiment.

Pourquoi ce nom de Kompromat ?

Rebeka Warrior : VITALIC qui est Russophone, m'a proposé ce nom et comme j'aime tout ce qu'il propose j'ai dit oui.
Vitalic : La réalité c'est que par principe Rebeka commence toujours par dire NON à tout ce que je propose. Puis elle se ravise quitte à s'approprier mes meilleures idées mais je ne lui en veux pas

Est ce qu?il s?agira d?une ?uvre unique de Kompromat ?

Rebeka Warrior : Pour l'instant c'est mal parti car nous n'arrivons pas à nous arrêter. Hier encore j'ai composé un nouveau titre franco-allemand. Et puis après 3 concerts nous apportions déjà 2 nouveautés en live, un remix de "la mort sur le dancefloor" plus adapté à nos envies actuelles et une reprise d'un titre de "Crash course in science", une de nos influences principales avec Neuboten et DAF.
Vitalic : Il y a quelque chose de très fluide et de naturel entre nous, ce qui fait que nous retournons déjà en studio. Il y aura certainement un EP avant la fin de l'année.

Votre album est très inspiré par la scène techno berlinoise, l?EBM (D.F.A. en premier lieu). Est ce qu?on doit y voir une sorte d?hommage ?

Rebeka Warrior : Quand Vitalic et moi composons notre langage est l'EBM. C'est notre point de départ. Aujourd'hui nous espérons élargir le vocabulaire de ce style génialissime.
Vitalic : on peut dire que tout a été fait en 40 ans, tous les fondements ont été posés. Donc oui c'est une référence pour nous mais nous ne sommes pas nostalgiques et apportons nos propres vocabulaires. Ca ne servirait a rien de refaire ce qui a été fait, respectueusement. D'ailleurs, respectueusement, c'est un mot qu'on utilise jamais.

 

A cet égard hormis la scène évoquée précédemment, est ce qu?il y?a des groupes qui ont été particulièrement inspirants pour faire ce disque ?

Rebeka Warrior : Hormis Neuboten, DAF et Crash course in science on peut aussi citer les liaisons dangereuses, Lebanon Hanover et certainement un peu de Cold wave (Joy division, The cure) et de punk (berurier noir) pour moi.
Vitalic : j'ai été un peu inspiré par une chanteuse canadienne francophone dont je n'ai plus le droit de citer le nom. Ça commence par un C.

Dans les notes du vinyle les textes sont en allemand, français et anglais. Est ce que cela signifie que l?album aurait pu être réalisé dans l?une des trois langues et pas nécessairement en Allemand ?

Rebeka Warrior : Non, il ne pouvait être qu'en Allemand mais nous avions envie que tout le monde puisse comprendre ... parfaitement. Je reste intimement persuadé qu'on comprend le sens général même sans parler une langue.
La voix et ses intonations, notes, intentions est un instrument très puissant et communicatif.

L?excellente actrice Adèle Haenel, pose sa voix sur le titre « de mon âme à ton âme ». Pourquoi et surtout comment est née cette participation ?

Rebeka Warrior : Adèle à beaucoup suivi le projet KOMPROMAT et Vitalic avait très envie de faire chanter une star de cinéma pour une chanson d'amour (c'est son côté "Céline Dion" ça)."De mon âme à ton âme" est une pure chanson d'amour. J'ai pris beaucoup de plaisir à l'écrire malgré le fait que c'était un exercice difficile car je voulais de la sincérité mais pas de mièvreries. Je suis très satisfaite du résultat.
Vitalic : oui c'est un peu oublié de faire chanter les stars de Cinéma. Et Adèle dégage une énergie tellement incroyable que j'avais très envie de lui proposer quelque chose. Et je crois aussi que le morceau est réussi.

Comment vous abordez le live en duo, sachant que Rebeka vous avez fait beaucoup de DJ set ces dernières années

Rebeka Warrior : Ça me fait du bien de revenir un peu au live. J'aime beaucoup le changement dans mon métier. Pouvoir passer d'un projet à un autre permet de ne jamais se lasser.
Vitalic : Je pense la même chose. C'est le changement qui nous fait avancer. J'aime toujours être seul sur scène pour jouer Poison Lips et Second Lives, mais ça fait aussi un bien terrible de se mettre en danger en changeant tout d'un coup.

 

KOMPROMAT est présent au Rush Festival à Rouen le dimanche 26 mai (froggy?s y sera).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Kompromat en concert à RUSH Festival #4 (édition 2019)
Kompromat en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #31 (édition 2019) - Vendredi 5 juillet
Vitalic parmi une sélection de singles (été 2006)
Vitalic en concert au Festival de Dour 2004 (jeudi)
Vitalic en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Vitalic en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
Vitalic en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
Vitalic en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Vitalic en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Vitalic en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
Vitalic en concert au Festival Art Rock 2010
Vitalic en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Samedi
Vitalic en concert au Festival Rock en Seine 2013 (samedi 24 août 2013)
Vitalic en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Samedi 8 juillet
Vitalic en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)

Le facebook de Kompromat

David Drx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 juin 2021 : Culture à gogo

Avant la pause estivale (toute relative), on ne chôme pas sur Froggy's Delight. Avant d'attaquer le sommaire de la semaine, voici le replay de la Mare Aux Grenouilles #29 mais aussi celui de l'interview de Half Bob et Raymonde Howard pour leur Bd-Disque "the Year Loop Broke". Merci de votre soutien !

Du côté de la musique :

Rencontre avec Alice Animal à l'occasion de son CONCERT (oui oui) au Festival Poly'sons de Montbrison
"Since 1966" de Jean Philippe Fanfant
"Sentimental" de Johnny Mafia
"Nowhere land" de Karkara
"Peache of mine " de Laura Prince
"Dominique Pagani 5/5 et La Ritournelle" de Listen In Bed
"Cyclotimic songs" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Kaboom" de Michel Meis 4tet feat. Theo Ceccaldi
"Secret place" de Noé Clerc Trio
"Gerry (music inspired by the motion picture)" de Ô Lake
"Countdown" de Simon Moullier
"Sous la peau" de Versari
et toujours :
"Cavalcade" de Black Midi
"Years in marble" de Raoul Vignal
"Damnatio Memoriae" de Syd Kvlt
"(n) Traverse Vol. 1" de Warren Walker
"Schubert, Symphonie N°5 & Haydn, Symphonie N°99" de Concentus Musicus Wien & Stefan Gottfried
"After the rain" de Indolore
"Dominique Pagani 4/5", avant dernier volet thématique de Listen in Bed
"Amore, disamore" de Olivier Longre
"Oslo tropique" de Oslo Tropique

Au théâtre :

les nouveautés :
"Tout le monde ne peut pas être orphelin" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois" au Théâtre Paris-Villette
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Powder Her Face" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Aux poings" au Théâtre de la Tempête
"Je suis le vent" au Théâtre de la Bastille
"La Veilleuse, cabaret holographique" au Centquatre
les reprises :
"Soeurs" au Théâtre de la Colline
"Un Poyo rojo" au Théâtre du Rond-Point
"Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Matthieu Penchinat - Que fuis-je ?" au Théâtre du Marais

Expositions :

les nouveautés :
"Dans les têtes de Stéphane Blanquet" à la Halle Saint-Pierre
"Victor Hugo - Dessins - Dans l'intimité du génie" à la Maison de Victor Hugo
"Augustin Rouart - La peinture en héritage" au Petit Palais
déjà à l'affiche :
"L'Empire des sens de Boucher à Greuze" au Musée Cognacq-Jay
"Pierres précieuses" au Muséeum national d'Histoire naturelle
"Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou
"Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Moriyama – Tomatsu : Tokyo "à la Maison Européenne de la Photographie
"Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet " au Musée de la Vie romantique
"Edition Limitée - Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres" au Petit Palais
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer " au Musée Marmottan
"Dali, l'énigme sans fin" à l'Atelier des Lumières
"Gaudi, architecte de l'imaginaire" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Médecin de nuit" d'Elie Wajeman
"Seize printemps" de Suzanne Lindon
"Josée, le tigre et les poissons" de Kotaro Tamura
"Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber
Ciné en Bref avec :
"The Father" de Florent Zeller
"Adieu les cons" d'Albert Dupontel
"Promising Young Woman" d'Emerald Fennell
"ADN" de MAïwenn
"L'Etreinte" de Ludovic Bergery
"Garçon chiffon" de Nicolas Maury

Lecture avec :

"De la guerre" de Jean Lopez
"Hamnet" de Maggie O Farrell
"Les heures furieuses" de Casey Cep
et toujours :
"Minuit à Atlanta" de Thomas Mullen
"Les pièces manquantes" de Manon Gauthier
"Le roman des damnés" de Eric Branca
"La fille à la porte" de Veronica Raimo

Du côté des jeux vidéos :

Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=