Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Testament de tante Caroline
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  juin 2019

Opérette d'Albert Roussel, mise en scène Pascal Neyron, direction musicale Dylan Corlay, avec Marie Perbost, Fabien Hyon, Marion Gomar, Charles Mesrin, Marie Lenormand, Romain Dayez, Lucile Komitès, Aurélien Gasse et Till Fechner accompagnés par l'Orchestre des Frivolités Parisiennes.

 La Compagnie Les Frivolités parisiennes a exhumé des limbes opératiques "Le Testament de tante Caroline", une opérette des années 30 composée par Albert Rousse, dont ce fut la seule incursion dans ce genre, sur un livret de Nino (alias de Michel Veber célèbre librettiste et parolier en son temps).

L'argument classique, universel et intemporel, tient en la cupidité et la rapacité des héritiers, en l'espèce, celles de trois nièces qui lorgnent sur le magot de la tante honnie pour avoir fait fortune dans la galanterie. Mais celle-ci a laissé un testament désignant le fils d'une de celles-ci né ou à naître, avec un an pour le présenter. Alors que faire lorsque l'enfant ne paraît pas ?.

Ressortant davantage à l'opéra-bouffe par le traitement satirique de la thématique de la cupidité successorale et le grotesque caricatural des personnages, la partition s'avère atypique notamment par sa structure en deux actes, avec un intermède-entracte instrumental, dont le premier occupant les deux tiers du temps est consacré à l'exposition, l'intrigue et le dénouement moliéresque se télescopant dans le second, l'importance du texte parlé et l'absence d'airs ou refrains marquants, de ceux à reprendre en choeur et qui restent en tête.

Cela étant, Pascal Neyron y pallie par une mise en scène s'appuyant sur les conséquents dialogues parlés et opte pour le registre de la comédie de boulevard teintée de farce apppuyée par la scénographie allègre et astucieuse de Caroline Ginet.qui, avec les costumes de Sabine Schlemmer, opère une recontextualisation dans les années 60.

Sous la direction efficace de Dylan Corlay qui, de surcroît, dispense l'oraison funèbre du prologue consistant en l'inhumation dans la fosse... d'orchestre, les 27 musiciens* de l'Orchestre des Frivolités parisiennes accompagnent avec vaillance les émérites chanteurs-acteurs.

Ainsi divertissement assuré avec les trois soeurs hautes en couleurs - Marion Gomar, mezzo-soprano, en idiote hystérique avec son mari pleutre (Charles Mesrine, ténor), Lucile Komitès, mezzo-soprano, en NAP épouse d'un matamore cavaleur (Aurélien Gasse, baryton) et Marie Lenormand, mezzo-soprano, en bigote virée diaconesse - mises au pas par un notaire à l'allure d'un Colombo version chic (Till Fechner, baryton-basse) et un médecin noceur (Romain Dayez, baryton).

Et le délicieux couple d'amoureux ancillaires à la Peynet, la soubrette et le chauffeur, interprétés par la soprano Marie Perbost et le ténor Fabien Hyon.

 
* violons I Thibaut Maudry, Clémentine Bousquet, Clara Jaszczyszyn, Stéphanie Padel, Laetitia Ringeval, Antoine Paul
violons II Florian Perret, Hugo Boulanger, Satoko Takahashi, Matthias Piccin
altos Hélène Barre, Oriane Pocard-Kieny, Matthieu Bauchat
violoncelles Florent Chevallier, Pablo Tognan, Michael Tafforeau
contrebasses Sylvain Courteix, Rémi Demangeon
flûte Julien Vern
hautbois Damien Fourchy
clarinette Mathieu Franot
basson Benjamin El Arbi
cor Cedric Muller
trompette Jocelyn Mathevet
trombonne Marc Abry
timbales Pierre Michel
percussions Benoit Maurin

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 août 2019 : C'est la rentrée ... littéraire

Cette semaine on continue de passer en revue les sorties littéraires de la rentrée en attendant la fin des vacances alors que la rentrée théâtrale commence à pointer son nez. Bonne lecture.

Lecture avec :

"Baikonour" de Odile d'Oultremont
"Civilizations" de Laurent Binet
"Kintu" de Jennifer Nansubuga Makumbi
"L'été meurt jeune" de Mirko Sabatino
"Les liens" de Domenico Starnone
"Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" de Jean Paul Dubois
et toujours :
"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

"Les Témoins" à la Manufacture des Abbesses
"Hervé" au Théâtre de la Reine Blanche
"Quand l'Amour des Notes..." au Théâtre Essaion
des reprises
"La Machine de Turing au Théâtre Michel
"Sherlock Holmes et le Mystère de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Michel For ever" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tchekhov en folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Bronx" à la Scène Libre
"Lisa et moi" au Théâtre Essaion
"Les Swinging Poules - Chansons sunchronisées" au Théâtre Essaion
"Cyrano de Bergerac" à La Folie Théâtre
"J'admire l'aisance avec laquelle tu prends des décisions catstrophiques" au Théâtre de la Reine Blanche
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

la dernière ligne droite "L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais

Cinéma avec :

"Une fille facile" de Rebecca Zlotowski


Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=