Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Testament de tante Caroline
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  juin 2019

Opérette d'Albert Roussel, mise en scène Pascal Neyron, direction musicale Dylan Corlay, avec Marie Perbost, Fabien Hyon, Marion Gomar, Charles Mesrin, Marie Lenormand, Romain Dayez, Lucile Komitès, Aurélien Gasse et Till Fechner accompagnés par l'Orchestre des Frivolités Parisiennes.

 La Compagnie Les Frivolités parisiennes a exhumé des limbes opératiques "Le Testament de tante Caroline", une opérette des années 30 composée par Albert Rousse, dont ce fut la seule incursion dans ce genre, sur un livret de Nino (alias de Michel Veber célèbre librettiste et parolier en son temps).

L'argument classique, universel et intemporel, tient en la cupidité et la rapacité des héritiers, en l'espèce, celles de trois nièces qui lorgnent sur le magot de la tante honnie pour avoir fait fortune dans la galanterie. Mais celle-ci a laissé un testament désignant le fils d'une de celles-ci né ou à naître, avec un an pour le présenter. Alors que faire lorsque l'enfant ne paraît pas ?.

Ressortant davantage à l'opéra-bouffe par le traitement satirique de la thématique de la cupidité successorale et le grotesque caricatural des personnages, la partition s'avère atypique notamment par sa structure en deux actes, avec un intermède-entracte instrumental, dont le premier occupant les deux tiers du temps est consacré à l'exposition, l'intrigue et le dénouement moliéresque se télescopant dans le second, l'importance du texte parlé et l'absence d'airs ou refrains marquants, de ceux à reprendre en choeur et qui restent en tête.

Cela étant, Pascal Neyron y pallie par une mise en scène s'appuyant sur les conséquents dialogues parlés et opte pour le registre de la comédie de boulevard teintée de farce apppuyée par la scénographie allègre et astucieuse de Caroline Ginet.qui, avec les costumes de Sabine Schlemmer, opère une recontextualisation dans les années 60.

Sous la direction efficace de Dylan Corlay qui, de surcroît, dispense l'oraison funèbre du prologue consistant en l'inhumation dans la fosse... d'orchestre, les 27 musiciens* de l'Orchestre des Frivolités parisiennes accompagnent avec vaillance les émérites chanteurs-acteurs.

Ainsi divertissement assuré avec les trois soeurs hautes en couleurs - Marion Gomar, mezzo-soprano, en idiote hystérique avec son mari pleutre (Charles Mesrine, ténor), Lucile Komitès, mezzo-soprano, en NAP épouse d'un matamore cavaleur (Aurélien Gasse, baryton) et Marie Lenormand, mezzo-soprano, en bigote virée diaconesse - mises au pas par un notaire à l'allure d'un Colombo version chic (Till Fechner, baryton-basse) et un médecin noceur (Romain Dayez, baryton).

Et le délicieux couple d'amoureux ancillaires à la Peynet, la soubrette et le chauffeur, interprétés par la soprano Marie Perbost et le ténor Fabien Hyon.

 
* violons I Thibaut Maudry, Clémentine Bousquet, Clara Jaszczyszyn, Stéphanie Padel, Laetitia Ringeval, Antoine Paul
violons II Florian Perret, Hugo Boulanger, Satoko Takahashi, Matthias Piccin
altos Hélène Barre, Oriane Pocard-Kieny, Matthieu Bauchat
violoncelles Florent Chevallier, Pablo Tognan, Michael Tafforeau
contrebasses Sylvain Courteix, Rémi Demangeon
flûte Julien Vern
hautbois Damien Fourchy
clarinette Mathieu Franot
basson Benjamin El Arbi
cor Cedric Muller
trompette Jocelyn Mathevet
trombonne Marc Abry
timbales Pierre Michel
percussions Benoit Maurin

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=