Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maya, une voix
Théâtre Essaion  (Paris)  juin 2019

Biopic musical conçu par Eric Bouvron, Julie Delaurenti, Tiffany Hofstetter, Sharon Mann et Elizabeth Wautlet, mise en scène de Eric Bouvron, avec Ursuline Kairson (ou Sharon Mann ou Elizabeth Wautlet), Julie Delaurenti, Vanessa Dolmen, Tiffany Hofstetter et Audrey Mikondo.

Cinq chaises hautes et au fond, des costumes pendus au mur. Il n'en faudra quasiment pas plus pour évoquer la vie contrastée de Marguerite Annie Johnson, plus connue sous le nom de Maya Angelou, grande figure de la poésie américaine et du militantisme afro-américain.

Celle à qui on a demandé d'écrire et de lire un poème pour l'investiture de Bill Clinton à la présidence des Etats-Unis, raconte son histoire à partir de ses 8 ans en 1936 jusqu'à ce jour de 1993.

Tout d'abord apparaît la petite fille des quartiers pauvres de Chicago, grandissant dans la chaleureuse épicerie de la grand-mère Momma, que le père va envoyer avec son frère à Saint-Louis, chez leur mère chanteuse de cabaret qui vit avec Mr Freeman.

Muette pendant 5 ans à la suite du viol de son beau-père contre qui elle devra témoigner au tribunal, elle traversera des moments de souffrance intense. Grâce à la protection d'une femme qui lui fera connaître et aimer la littérature, elle commencera à écrire des poèmes. Et finira par recouvrer sa voix.

Raconté de façon chorale par plusieurs protagonistes de l'histoire de Marguerite, "Maya, une voix", prenant de bout en bout, réussit la prouesse d'évoquer en à peine plus d'une heure tous les aspects de la vie de cette grande femme, en mettant l'accent sur son enfance.

La distribution, dominée par Ursuline Kairson qui incarne une vibrante Maya à tous les âges, est composée d'un quintet de comédiennes enthousiasmant (en alternance avec deux autres comédiennes-chanteuses, Sharon Mann et Elizabeth Wautlet).

Julie Delaurenti (impériale), Vanessa Dolmen (au jeu fin et poignant), Tiffany Hofstetter (réjouissante) et Audrey Mikondo (émouvante grand-mère) sont au diapason et servent comme Ursuline Kairson, avec conviction l'adaptation réussie de la vie de Maya écrite par Eric Bouvron, Julie Delaurenti, Tiffany Hofstetter, Sharon Mann et Elisabeth Wautlet.

Toutes chantent à merveille des airs de blues et de jazz, ainsi que des compositions originales de Nina Forte et participent à la réussite de cette évocation avec coeur et générosité, passant d'un personnage à un autre, d'une chanson à une chorégraphie avec dynamisme. C'est enlevé et touchant.

La mise en scène vivante, joyeuse et sans cesse mobile d'Eric Bouvron fait de ce spectacle artisanal et rythmé, remarquable de justesse et d'équilibre, un moment magique.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=