Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Malamorte
Antoine Albertini  (Editions Jean-Claude Lattès)  mai 2019

Antoine Albertini n’est pas inconnu pour Froggy’s Delight puisque nous avons chroniqué son précédent ouvrage, Les invisibles, qui nous avait beaucoup plu. Correspondant du monde en Corse, André Albertini se lance, après avoir consacré deux ouvrages à des enquêtes, dans le roman policier avec Malamorte, édité chez JC Lattès. Auréolé d’un bandeau alléchant qui nous promet de James Ellroy sur l’île de beauté, André Albertini réussit son pari, celui de nous proposer un polar d’excellente facture sur un territoire qu’il maîtrise parfaitement, la Corse.

Qui a assassiné une randonneuse sur le sentier des crêtes près de Bastia ? Pourquoi un homme a-t-il tué sa femme et sa petite fille avant de tenter de se suicider ? L’enquête est confiée à un capitaine de police un peu trop porté sur la bouteille, qui ne croit plus en rien depuis que l’amour de sa vie a disparu sans laisser d’adresse.

De Bastia à Ajaccio, de bars pourris en bidonvilles, le flic solitaire et sans nom va se lancer à corps perdu sur la piste de voyous, de déserteurs de la Légion et d’hommes d’affaires louches, le tout en croisant aussi son propre passé.

Le lecteur suit donc en parallèle l’enquête sur deux meurtres mystérieux concernant des femmes. Les rebondissements sont nombreux dans cette enquête pleine de surprises qui voit une gangrène mafieuse infecter quasi tous les protagonistes du livre, du vulgaire délinquant au policier en passant par certains responsables de la justice.

Les codes du polar sont parfaitement maîtrisés dans Malamorte. Albertini nous dévoile un enquêteur mal dans sa peau, en proie à l’alcoolisme avec une hiérarchie qui ne lui épargne rien. La Corse, territoire de nombreux homicides donne une dimension ultra réaliste aux deux affaires sur lesquelles le flic enquête sans jamais tomber dans les clichés qu’on a l’habitude d’entendre sur l’île de beauté. A cela s’ajoute l’expérience journalistique de l’auteur qui connaît parfaitement les ficelles du milieu en Corse pour avoir enquêter dessus.

Malamorte est donc un roman noir qui tient en haleine le lecteur facilement de par son intrigue mais surtout de par l’ambiance qu’il dégage. Parfaitement construite, au cœur d’une Corse décrite avec réalisme, l’histoire est prenante et parfaitement crédible, ce qui n’est pas toujours le cas dans certains polars. Antoine Albertini réussit parfaitement le test du premier roman qui est à la hauteur des ouvrages qu’il a précédemment écrits.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les invisibles" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=