Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019) Vendredi 14 juin
Tachi Mukai - Hamza - Delgrès - Franz Ferdinand - Die Antwoord - The Fat White Family  (Parc de Champagne, Reims)  13 au 15 juin 2019

On m'avait dit : "Tu aimeras, c'est bucolique !" Je confirme : le site de la Magnifique Society, après quelques caniculaires heures de route, s'avère salutaire et ressourçant. A taille humaine, jamais bondé, bien pensé en termes logistique et musical, le Parc de Champagne est définitivement un endroit idéal pour un festival.

C'est sans doute grâce à cet état d'esprit enclin à la farniente et au lâcher prise que Tachi Mukai, jeune artiste japonais qui à l'écoute ne m'avait pas du tout intéressé, laisse sans accroc couler sa pop sensuelle, déhanchée et joviale, mais néanmoins très américanisée et très "teenage". Une bonne entrée en matière malgré tout, tout en sourires et en remerciements.

De fait, la transition avec Hamza ne se fait pas sans difficulté... Si le public était clairsemé pour Tachi Mukai, il est indéniablement compacté devant la Mainifique (lire : mainstage) qui attend le rappeur avec impatience. Clairement, les lycéens rémois ont troqué les révisions du baccalauréat pour une petit sortie entre amis... Comme tous les rappeurs adulés de sa génération, Hamza n'a qu'à arriver avec sa présence et ses lunettes de soleil (un peu grandes ?) pour faire hurler un public déjà conquis. Son jeu de scène est réduit au minimum, mais qu'importe : les tubes s'enchaînent sans fioritures. Si on le loue pour être l'un des meilleurs de sa génération, si les spécialistes du live félicitent sa prestation, je me trouve personnellement clairement dépassée par tout cela...

Qu'importe : c'est surtout Delgrès que nous attendons et qui sera, en effet, le meilleur set de cette courte soirée. Du blues créole en veux-tu, en voilà, incarné par trois musiciens à la présence stupéfiante. On aime surtout le mélange des genres, l'énergie dépensée sur scène par ce tout jeune power trio, le charisme de Pascal Danaë ainsi que l'engagement des textes ? exemple flagrant avec "Mo-Jodi" ?, même si le groupe ne semble pas aimer cette "étiquette", pourtant flatteuse par les temps qui courent. L'héritage musical du groupe est aussi hétéroclite que parfaitement assimilé. Un groupe à la notoriété méritée.

L'erreur de la soirée se situe, à peu près, à 20h45. Comme un papillon de nuit, c'est la grande scène qui attire mon attention et me fait rester pour le concert de Franz Ferdinand, alors que ce sont les Balming Tiger que j'avais prévu d'aller voir (et qui ont, paraît-il, tout enflammé). Erreur, car il est parfois bien triste de voir comment évolue ce qui fut un excellent groupe. En somme, si les vieux titres fonctionnent encore à peu près, le reste peine à plaire ? d'autant que le public rémois est assez contemplatif et dur juge de la réalité musicale qu'il a en face de lui. En effet ? et cela m'a rappelé un concert d'Asaf Avidan, il y a quelques années, où tout le monde n'espérait que "Reckoning Song" -, il semble que ce soit essentiellement "Take me out" qui était attendu. Les jeunes musiciens de Franz Ferdinand n'ont aucun charisme, et c'est l'indétrônable leader qui fait tout le boulot ? heureusement encore avec brio...

Ironie du sort, pour ne rien arranger à l'ambiance mitigée du moment, la pluie se mêle à ma déception, entre chien et loup, pour décider de tomber dru, mettant en péril la fin de la soirée (et les appareils photographiques)...

Dans la mesure où Die Antwoord ne souhaite pas de photographes (abusivement relégués à la régie son, loin, si loin de la scène), on décide de terminer notre soirée par les originaux de The Fat White Family. On apprécie toujours autant le look déjanté des musiciens que l'étrange Lias Saoudi, habité, paradoxalement distant et présent, occupant de manière erratique l'espace de la scène comme les morceaux joués. La pluie donne à ce set une dimension spéciale, un peu hors du temps, qui va parfaitement à leur languissant post rock.

On s'éclipse donc lorsque Die Antwoord entre sur scène, pour fournir un show dont ils ont seuls le secret...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La Magnifique Society en concert à Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019)
La Magnifique Society en concert à Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019) - Samedi 15 juin
Hamza en concert au Festival des Eurockéennes #30 (édition 2018) - dimanche 8 juillet
La chronique de l'album Mo Jodi de Delgres
Delgrès en concert à RUSH Festival #4 (édition 2019)
La chronique de l'album eponyme de Franz Ferdinand
La chronique de l'album You Could Have It So Much Better de Franz Ferdinand
Franz Ferdinand parmi une sélection de singles (juin 2006)
La chronique de l'album Tonight : de Franz Ferdinand
La chronique de l'album Always Ascending de Franz Ferdinand
Franz Ferdinand en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Franz Ferdinand en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Franz Ferdinand en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Franz Ferdinand en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Franz Ferdinand en concert à L'Aéronef (16 mars 2009)
Franz Ferdinand en concert à l'Olympia (17 mars 2009)
Franz Ferdinand en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Franz Ferdinand en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche
Franz Ferdinand en concert au Festival Rock en Seine 2013 (vendredi 23 août 2013)
Franz Ferdinand en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - Samedi
Franz Ferdinand en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Vendredi
Franz Ferdinand en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Samedi 26 août
La vidéo de DVD par Franz Ferdinand
La conférence de presse de Franz Ferdinand (24 avril 2004)
Die Antwoord en concert au Festival Rock en Seine 2014 (vendredi 22 août 2014)
Die Antwoord en concert au Festival Rock en Seine 2014
Die Antwoord en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Dimanche 5
Die Antwoord en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Die Antwoord en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - Dimanche 9 juillet
The Fat White Family en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - vendredi
The Fat White Family en concert au Festival La Route du Rock #24 (jeudi 14 août 2014)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival La Magnifique Society
Le Facebook du Festival La Magnifique Society

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=